Observatoire des espèces nicheuses rares et menacées

Porter à connaissance les résultats annuels des suivis de la reproduction des espèces

Rendu possible par le retour de coordinateurs-espèces, émanant d’une grande variété d’organismes, l’observatoire s’intéresse depuis 1994 à suivre l’évolution d’espèces à l’état de conservation jugé fragile ou préoccupant mais aussi aux espèces rares, localisées ou nouvellement nicheuses dont certaines montrent depuis quelques années des dynamiques de population singulières, illustrées entre autres par des essors numériques fulgurants.

Le suivi des espèces nicheuses rares et menacées centralise les données relatives aux effectifs nicheurs des espèces rares et/ou localisées qui font l’objet de dénombrements annuels exhaustifs. Bien que cette liste d’espèces relève d’un certain opportunisme, profitant de suivis déjà existants (i.e. espèces menacées qui font l’objet de plans nationaux d’actions, programmes LIFE, espèces concentrées en espaces protégées…), les espèces du suivi doivent satisfaire aux moins deux des exigences suivantes, la première étant impérative :

  • Exhaustivité des suivis (i.e.> à 50% de la population nationale)
  • Population nicheuse à faible effectif (i.e. <2000 couples sauf exceptions)
  • Inscription sur la liste rouge UICN des nicheurs
  • Population localisée (nombres restreints de colonies ou de sites de nidification selon les caractéristiques de l’espèce)
  • Régularité des suivis dans le temps.

Les espèces inscrites dans le suivi ENRM sont ainsi toutes suivies de manière quasi-exhaustive et profitent de recensements annuels ou pluriannuels.

Un réseau de coordinateurs-espèce impliqués dans les suivis et les programmes de conservation

Les coordinateurs-espèce réalisent tous les ans, le bilan de la saison de reproduction de l’espèce en termes d’effectifs nicheurs et de productivité mais également en synthétisant les points forts de la saison et les actions de conservation menées en lien avec les menaces et pressions pesant sur les espèces. Les coordinateurs-espèce sont issus d’organismes multiples, chargés de l’étude, de la gestion et de la conservation des espèces et de leurs milieux ou encore d’associations et groupements naturalistes (Bretagne vivante – SEPNBCENGISOMGONm, LPO, OFBONFRNFTour du Valat, etc.). 

À travers le rétablissement progressif de certaines populations qui ont été historiquement au plus bas, l’Observatoire illustre chaque année certains succès notables des actions de conservation menées sur les espèces et leurs milieux (e.g. Faucon crécerellette, Fou de Bassan*, Gypaète barbu). Les progressions de nouvelles populations nicheuses comme la Cigogne noire, qui s'est constituée à partir des années 1970, ou encore la Spatule blanche à partir des années 1980, sont également rapportées tous les ans. À l’inverse, les synthèses annuelles documentent également les déclins inquiétants de certaines espèces menacées comme le Râle des genêts, le Butor étoilé et la Bécassine des marais jusqu’à la saison de reproduction nulle du dernier couple présent de Pie-grièche à poitrine rose en 2019.

*Si la population de Fou de Bassan a augmenté depuis les années 1980, sur son unique bastion protégé de la RNN des Sept-Îles, la récente stabilisation voire régression des effectifs nicheurs interroge. La RNN des Sept-Îles et le CEFE de Montpellier étudient en particulier le lien avec la pénurie de ressources alimentaires en mer.

Couple de fous de Bassan

Fous de Bassan aux Sept-Îles © Gilles Bentz

Une publication annuelle dans la Revue française d'ornithologie de terrain Ornithos

Les synthèses de la reproduction des espèces nicheuses rares et menacées sont publiées annuellement dans la revue Ornithos dont vous pouvez trouver ci-dessous les archives numérisées depuis 2000 (consultables dans la rubrique documents à télécharger ci-dessous).

 Contact : Gwenael Quaintenne

 

Liste des espèces ENRM

dernière mise à jour : 19 janvier 2022