Forêts

Les forêts publiques font partie de notre patrimoine naturel et constituent un réservoir de la diversité biologique animale et végétale.

Formées de surfaces boisées qui ont souvent traversé les siècles, les forêts publiques concentrent les écosystèmes parmi les plus matures du territoire national et abritent des espèces fragiles comme la Cigogne noire.

Dans les Outre-mer comme en métropole, les forêts françaises constituent des espaces d'importance majeure pour la biodiversité et l'avenir de notre planète. Les cycles écologiques s'y déroulent de manière moins perturbée par l'homme qu'ailleurs, les animaux y trouvent des zones de tranquillité, la canopée conserve sa part d'inaccessibilité, la litière grouille de vie, les champignons y peuplent le sous-sol et les rivières y prennent source. 

Véritables puits de carbone et productrices d’oxygène, elles permettent également de ralentir le réchauffement climatique. En France, ce sont près de 70 millions de tonnes de CO2 qui sont ainsi captées chaque année !

La démarche de privatisation de l’Office National des Forêts (ONF), l’établissement public français chargé de la gestion des forêts publiques, et l’industrialisation croissante qui l’accompagne doivent être reconsidérées au regard des multiples enjeux des forêts pour la société d’aujourd’hui (climat, biodiversité, emploi et économie).

En 2020, le gouvernement a chargé Madame la députée Anne-Laure Cattelot d'une mission sur l'avenir des forêts françaises. Six ONG environnementales (WWF, Humanité et Biodiversité, France Nature Environnement, Réserves Naturelles de France, le comité français de l'UICN et la LPO) ont donc pris la plume ensemble afin de lui adresser leur point de vue sur la question. 

Notre analyse et nos 21 propositions sont rassemblées dans un rapport collectif.

Télécharger le rapport "Forêts françaises en crise"

La forêt attire de nombreuses convoitises

Le bois, renouvelable, est un matériau considéré comme écologique. Jusqu'à quel point est-ce le cas ? L'essor de l'usage du bois-énergie inquiète. Les tenants de la forêt industrielle, monocultures à croissance rapide, se tiennent à l'orée du bois. Ils parlent grumes ou mégawatts, mais oublient lynx, pics cendrés et salamandres. 

Les forêts, nous en sommes témoins de plus en plus fréquemment, sont sujettes à des incendies toujours plus nombreux. Diversifiées et naturelles, elles auront plus de chance de résister aux changements climatiques. La nouvelle stratégie biodiversité de l'Union Européenne met l'accent sur la nécessité de protéger les forêts anciennes. La LPO considère également qu'il s'agit d'une priorité. 

dernière mise à jour : 18 octobre 2021

Documents à télécharger

Forêts françaises en crise Analyse et propositions des ONG de conservation de la nature PDF - 2 MB