Le 15 décembre 2011, malgré un avis de fort coup de vent annoncé pour les heures à venir, le cargo maltais TK Bremen, lège, quitte le port de Lorient pour se mettre au mouillage à l'abri de l'Ile de Groix en attendant de faire route vers l'Angleterre.

En provenance d'Ukraine, il venait de décharger 5300 tonnes de tournesol à Lorient.

TK Bremen - Crédit photo : Bruno Tandeau de MarsacTK Bremen - Crédit photo : Bruno Tandeau de MarsacDans la nuit du 15 au 16 décembre pris dans la tempête Joachim (vents de 50 à 60 noeuds, vagues de 5 à 7 mètres), le navire tente de rejoindre un endroit plus abrité car il a des difficultés à tenir son mouillage. A 00h40, il demande assistance au CROSS Etel. Au cours de ce déplacement, le cargo s'échoue sur la côte à 2 km au sud de l'embouchure de la ria d'Etel.

L'opinion publique a du mal à comprendre pourquoi le navire n'est pas resté à l'abri dans le port de Lorient bien que juridiquement la Préfecture maritime et les autorités portuaires ne pouvaient interdire l'appareillage.

Vers 3h du matin, les 19 membres d'équipage sont évacués par un hélicoptère de la Marine nationale vers la base aéronavale de Lann-Bihoué.

Le remorqueur Abeille Bourbon, basé à Brest et en alerte à Ouessant pendant la tempête, est dépêché sur zone dans la matinée.

L'armateur du cargo est mis en demeure de prendre les dispositions nécessaires pour faire cesser les risques liés à la situation de son navire par le Préfet maritime de l'Atlantique.

Le 20 décembre, au vu des expertises sur l'état de la coque, les autorités décident que le navire ne reprendra pas la mer, il sera démantelé sur place. Cette opération coûteuse devrait durer plusieurs semaines.

Lire le communiqué de presse de la LPO

Partager