Faire un legs à la LPO

Un legs à la LPO revient à pérenniser votre action et votre volonté de protéger la nature. Par ce geste généreux, vous permettez la mise en œuvre d’actions durables pour la protection de toutes les espèces, la préservation d’espaces naturels et la sensibilisation de tous, petits et grands. Vous marquez ainsi votre attachement à l’avenir d’une grande cause pour le meilleur des générations futures. 

 Si vous souhaitez faire un legs à la LPO, cela implique de rédiger votre testament.    

En effet, la rédaction d’un testament permet d’organiser sa succession en décidant, soi-même, qui va hériter de son patrimoine. Il est ainsi possible d’attribuer un bien particulier à une personne choisie, de protéger un proche et/ou d’aider une association comme la LPO...  

Le testament olographe   

Il s’agit du testament traditionnellement le plus utilisé (écrit en entier, daté et signé de votre main), il indique le montant, la nature et le bénéficiaire du legs.   

Pour être valable, il doit contenir l’ensemble de ces éléments et ne doit en aucun cas être dactylographié.   

Le testament authentique 

Il s’agit d’un acte notarié. Il doit être dicté à deux notaires ou à un notaire en présence de deux témoins puis signé par le testateur, le notaire rédacteur de l’acte et le second notaire ou les témoins.  

Ce type de testament est conseillé lorsque le testateur craint que son testament soit contesté après son décès.   

Si vous n’avez pas d’enfant ni de conjoint survivant, vous pouvez léguer la totalité de votre patrimoine à la LPO. Dans les autres cas, la loi prévoit une « réserve héréditaire » pour préserver les droits des enfants et du conjoint survivant, qui varie suivant leur nombre : vous ne pouvez léguer à LPO que la partie restante, appelée « quotité disponible ».   

Les bénéficaires

Afin de garantir le respect de vos dernières volontés, nous vous conseillons de déposer votre testament chez votre notaire qui renseignera son existence sur le fichier des testaments, appelé fichier central des dispositions de dernières volontés (FCDDV).   

 Si vous souhaitez faire de la LPO le bénéficiaire de tout ou partie de vos biens, la désignation à faire figurer dans votre testament est la suivante : LPO – 8 rue du Docteur  Pujos – 17300 Rochefort    

En savoir plus

Pour demander gratuitement et sans aucun engagement de votre part, notre brochure LPO « Agir pour protéger la nature durablement »

Pour obtenir des renseignements, consultez notre plaquette, disponible en téléchargement en bas de page

Pour discuter avec nous de vos intentions, contactez Soraya au 05 46 82 12 48 (ligne directe), par courriel ou par courrier à : LPO – Soraya H-VANDENENDE – 8 Rue du Docteur Pujos – 17305 Rochefort Cedex.

Pour toute autre demande, vous pouvez consultez notre FAQ ou nous interroger directement via le formulaire de Contact et nous vous apporterons une réponse dans les meilleurs délais. 

Je suis personnellement à votre écoute pour vous accompagner et répondre en toute confidentialité à vos interrogations

Soraya H-Vandenende

En charge des libéralités
Soraya H-VANDENENDE

Soraya H-VANDENENDE © A Orseau

dernière mise à jour : 14 septembre 2021

Besoin d'aide ?

L’intitulé exact est : LPO – 8 rue du Docteur Pujos – 17300 ROCHEFORT

Seule la LPO France est reconnue d’utilité publique, c’est pourquoi il est important de léguer à la LPO France qui se chargera de reverser votre legs à la LPO de votre choix. Il faut donc rédiger votre testament en précisant le département/région auquel vous souhaitez attribuer votre legs.

Oui/Non,

Il n’y a pas d’obligation. Il s’agit là d’une décision personnelle. Toutefois, si vous nous le confiez, l’occasion nous sera donnée d’échanger avec vous sur les actions de la LPO qui vous tiennent le plus à cœur. Cela permettra notamment de vous assurer que vos dernières volontés soient bien respectées.

Oui, si vous n’avez pas rédigé votre testament et que vous êtes sans héritiers jusqu’au cinquième degré, votre patrimoine revient à l’Etat.

Oui, c’est tout à fait possible, en léguant votre part d’héritage, appelé quotité disponible. Il est important de le formuler lors de la rédaction de votre testament.

Si vous avez rédigé et déposé votre testament chez votre notaire, il en informera la LPO lorsque votre succession sera ouverte.  Nous vous conseillons également de faire part de vos dernières volontés à une personne de confiance, géographiquement proche de vous et lui indiquer l’endroit où vous aurez rangé les éléments utiles pour le règlement de votre succession (vos souhaits concernant vos obsèques, coordonnées du notaire, état-civil ….),  

Oui. Si vous n’avez pas d’enfants, ni de conjoint survivant, vous pouvez léguer l’ensemble de vos biens à la LPO. Dans les autres cas, la loi prévoit une « réserve héréditaire » pour préserver les droits des enfants et du conjoint survivant, qui varie suivant leur nombre : vous ne pouvez léguer à LPO que la partie restante, appelée « quotité disponible ».

Non, le code civil interdit le testament établi par plusieurs personnes (article 968 du code civil). Vous devez rédiger chacun votre testament.  

Quand nous recevons ce type de bien (maison, terrain, œuvre d’art, …), nous faisons appel à des experts pour leur estimation.

Si ces biens ne servent pas directement l’objet social de la LPO, ils sont revendus. S’il s’agit de terrain, nous le conservons s’il présente un intérêt pour la biodiversité.

Le bénéfice issu de ces ventes sert à financer nos actions prioritaires ou les actions qui tiennent le plus à cœur à nos généreux testateurs (s’ils nous en ont fait part).

Documents à télécharger

Plaquette "Legs, donations et assurances-vie" PDF - 4 MB