Fou de Bassan (Morus bassanus) - Crédit photo : David GremilletFou de Bassan (Morus bassanus) - Crédit photo : David Gremillet

L'importance de l'étude du milieu marin

L'océan, considéré comme vitrine des impacts anthropiques, est constamment soumis à de nombreuses pressions sur les espèces et sur les habitats. Ignorant les frontières, les oiseaux marins sont d'excellents indicateurs de la qualité du milieu. Parce que leur survie dépend des ressources marines, le suivi des oiseaux marins nous donne de précieuses indications de l'état de conservation de la biodiversité marine. Ainsi leur étude réalisée de manière transnationale permettra de développer des outils pour préserver l'environnement marin.

La LPO, très présente sur le littoral français, accentue de plus en plus ses efforts en mer en pilotant de nombreuses actions en faveur de la biodiversité marine : elle participe à divers programmes d'études et de suivis en mer (notamment le projet européen FAME visant à améliorer la protection de l'environnement marin de l'Atlantique), gère de nombreux espaces naturels littoraux (réserves naturelles nationales et régionales notamment), et administre trois centres de sauvegarde côtiers pour venir en aide aux oiseaux blessés ou mazoutés (Ile-Grande, Audenge, Villeveyrac).

Partager