Harle bièvre (Mergus merganser) - Crédit photo : Emile BarbeletteHarle bièvre (Mergus merganser) - Crédit photo : Emile Barbelette

De quoi s’agit-il ?

Le comptage des oiseaux d’eau hivernants de la mi-janvier est un recensement des espèces présentes sur un réseau de zones humides organisées en « sites Wetlands ». Ce comptage est organisé par Wetlands International, une organisation à but non lucratif œuvrant pour la conservation et la restauration des zones humides, et concerne cent quarante-trois pays répartis sur quatre continents via un réseau de plus de 150 000 bénévoles participant aux dénombrements. Ce sont ainsi 30 à 40 millions d’oiseaux d’eau de 871 espèces différentes qui sont dénombrés chaque année sur 25 000 sites Wetlands !

Et en France, comment cela se passe ?

Les premières données françaises de comptage Wetlands International (WI) remontent à 1967. La LPO coordonne le réseau Wetlands en France depuis 1987 et a étendu en 1990 le comptage à tous les groupes d’espèces d’oiseaux d’eau (grèbes, plongeons, hérons, cormorans...). Elle produit une synthèse annuelle sur les anatidés et les foulques hivernants*. Tandis qu’une synthèse « limicoles côtiers » est réalisée depuis 1978 par Roger Mahéo dans le cadre d’une convention entre l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et l’Université de Rennes.

En France le réseau Wetlands est composé de 51 coordinateurs départementaux ou régionaux. Un réseau de plus de 1 500 bénévoles issus de près de 200 organismes et associations participent aux comptages. Plus d’un million d’oiseaux d’eau de plus de 150 espèces sont dénombrés depuis 2002 sur plus de 1 500 sites français dont 35 accueillent plus de 20 000 oiseaux d’eau chaque hiver et ont donc été désignés au titre de la Convention de Ramsar**. Chaque année le réseau français de sites Wetlands se fait plus vaste avec l’ajout de nouvelles zones humides pertinentes.

À quoi servent les données de comptage ?

Ces données servent à produire des informations régulières sur les statuts, les tendances ainsi que sur la taille et la répartition des populations d’oiseaux d’eau. Les objectifs sont d’identifier des enjeux de conservation pour les oiseaux d’eau et de désigner les sites à protéger en priorité.

Pourquoi la mi-janvier ?

Les 14 et 15 janvier ont été arrêtés pour le comptage Wetlands car à cette période la majorité des espèces d’oiseaux hivernant en France sont présentes sur leurs sites d’hivernage. Même si une certaine flexibilité sur le choix des dates de comptages existe au niveau local afin de prendre en compte les conditions météorologiques et, pour les sites côtiers, la marée.

Comment participer ?

Si vous souhaitez participer à ce recensement vous pouvez vous renseigner auprès des associations locales ou contacter la coordinatrice Wetlands France à l’adresse suivante : clemence.gaudard@lpo.fr.

En savoir plus

Visionnez la carte de répartition des sites Wetlands en France

Visionnez la carte de répartition des sites Wetlands dans le monde

Téléchargez l'article de synthèse sur l’historique de cette opération publié en 2015 dans L’Oiseau Magazine à l’occasion des 50 ans de cette opération

*Téléchargez la Synthèse des dénombrements des anatidés et foulques hivernants en France à la mi-janvier 2016

** Plus de détail sur la Convention de Ramsar

Contact : Clémence Gaudard (Coordinatrice Wetlands France) clemence.gaudard@lpo.fr

Partager