Lundi 30 novembre commence la COP21, retrouvez le programme de la journée : http://www.cop21.gouv.fr/tout-savoir-sur-la-venue-des-chefs-detat-le-30-novembre/

Suivez en direct l'arrivée des chefs d’État : http://www.dailymotion.com/video/xu30kq_le-direct-de-la-presidence-de-la-republique_news

François Hollande : « Nous ne pouvons plus considérer la nature comme un réservoir de ressources »

francois hollande nature

Mardi 1er décembre : ouverture des espaces Générations climat (27 000m2) accessibles librement et gratuitement au public comme à toutes celles et ceux qui participent ou observent les négociations climatiques internationales jusqu’au 11 décembre 2015 de 10h30 à 19h.

L’équipe de BirdLife International vous attend dans la zone C située dans le Hall 4

stand de bl

Les équipes de la LPO : bénévoles, service civique vous attendent sur le stand de la LPO pendant toute la durée de la conférence pour vous apporter des informations sur la biodiversité, l’éolien, etc. Deux expositions une en français et une anglais réalisées spécialement pour la COP21 sur le thème : Oiseau, indicateur des changements climatiques, sont installées sur et face au stand LPO, mitoyen avec celui de BirdLife International et situé dans la zone C. Par ailleurs chaque journée sera rythmée par de nombreux débats, conférences et tables rondes. Découvrez la programmation détaillée.

stand lpo

Visite de François Hollande sur le stand de la LPO

francois hollande sur le stand de la lpo

Gouvernement français : « Une politique pénale adaptée pour mieux lutter contre les atteintes à l’environnement » http://www.justice.gouv.fr/la-garde-des-sceaux-10016/mieux-lutter-contre-les-atteintes-a-lenvironnement-28022.html

atteinte a lenvironnement

Ségolène Royal : « Création aujourd’hui de l’alliance mondiale Bâtiment et construction pour le climat ».

segolene royal batiment climat

Retour sur la Journée de l'Action qui s'est tenue samedi 5 décembre 2015 : http://www.cop21.gouv.fr/retour-sur-la-journee-de-laction-actionday/

Consultez le projet d'accord : http://www.cop21.gouv.fr/the-new-draft-agreement-is-online/

Programme de ce début de semaine

programme principal semaine 2 premiere partie

Accord actuel et voie à suivre

Après 4 jours de COP21, des éléments clés émergent.

Tout d’abord, nous pouvons affirmer que cette COP21 donnera lieu à un accord contraignant mais seulement sur quelques questions. D’un point de vue environnemental, il y aura de bonnes et de mauvaises choses. Et nous nous demandons si nous seront en mesure de l’évaluer dans sa globalité.

L’accord sera-t-il à la hauteur des ambitions attendues ? L’objectif principal de l’accord visait à ne pas dépasser les+ 2°c mais ne devrait-il pas être plus ambitieux et viser seulement une hausse de 1.5°c, comme le demande les pays en développement et les Etats insulaires ? Le problème est que cette contrainte doit-être approuvée au niveau national or à l’heure actuelle, les objectifs nationaux auto-attribués penchent plus vers un +2,7°c.

Par ailleurs nous nous questionnons sur la manière dont seront examinés les plans nationaux pour vérifier que le pays est en accord avec les objectifs fixés et qui procédera à cette vérification ?

Enfin, l’accord de Paris doit déterminer le financement de l’adaptation au changement climatique. Diminuer ses émissions coûte de l’argent et certains pays émergeants n’accepteront pas de payer pour quelque chose dont ils ne sont pas les principaux responsables. Les pays émergents estiment que cette responsabilité incombe d’abord aux pays industrialisés et refusent de s’infliger les mêmes contraintes.

Patricia Zurita, Directeur général de BirdLife International sur le stand LPO

patricia zurita sur stand lpo

4 groupes de travail informels sur les questions transversales dont la résolution conditionne largement l’obtention d’un accord ont été mis en place :

  • premier groupe : le soutien, ou les moyens de mise en œuvre (financement, technologies, et renforcement des capacités).
  • deuxième groupe : la différenciation, en particulier s’agissant de l’atténuation, des financements, et de la transparence.
  • troisième groupe sur l’ambition, incluant les objectifs de long terme et la revue périodique.
  • quatrième groupe sur l’accélération de l’action pré-2020 (ou « Workstream 2 »), à l’exclusion des financements pré-2020 qui seront traités dans le groupe « Soutien ».

Demain mercredi 9 décembre sera publiée une nouvelle version du projet d’accord qui nous l’espérons, fournir des indications sur les directions des négociations.

Nous savons que les énergies renouvelables sont cruciales, mais nous savons aussi que si celles-ci ne sont pas correctement planifiés et installés, elles peuvent avoir de graves répercussions sur l'environnement. Ceci est souvent le cas avec l'énergie hydroélectrique - qui peut détruire des bassins hydrographiques entiers - et a été le cas avec le développement aberrant des biocarburants, qui a englouti d'énormes quantités de terres (conduisant à la destruction des forêts et des zones humides, et alimentant l'accaparement des terres).

Nous considérons que la transition doit miser sur l’utilisation de nos connaissances sur les écosystèmes.

Programme de cette fin de semaine

programme principal semaine 2 deuxieme partieLes enfants du monde entier interpellent les délégations : 196 enfants ont écrit autant de messages remplis d’espoir destinés à encourager les dirigeants en leur demandant de prendre soin de leur planète. Ces messages sont rangés sur une banderole géante exposée dans l’allée centrale du Centre de conférence, lieu des négociations, et représentant les 196 drapeaux de toutes les délégations représentées. http://www.cop21.gouv.fr/les-enfants-du-monde-entier-interpellent-les-delegations-de-la-cop21/

Nouvelle base de négociations : le nouveau texte a été présenté en plénière du Comité de Paris à 15h.

Selon Laurent Fabius, trois questions transversales devront faire l’objet de discussions approfondies : la différenciation, le financement et le niveau d’ambition de l’accord.  Les 196 Parties ont jusqu’à 20 heures, heure à laquelle le Comité de Paris se réunira, pour étudier cette nouvelle base.

La nouvelle version du texte de l'accord (version du 9/12) :  http://unfccc.int/resource/docs/2015/cop21/eng/da01.pdf

Evaluation du nouveau projet d’accord mondial sur le climat

Nous nous félicitons de l’ambition croissante de maintenir le réchauffement climatique en dessous de la barre des 1,5°C. Toutefois, nous craignons que cette mesure ne soit qu’une coquille vide, le projet d’accord n’étant pas assez précis sur les moyens mis en œuvre et les feuilles de route pour respecter ce seuil. Par ailleurs aucune précision n’est faite sur les mécanismes de vérifications du respect des objectifs fixés.

Version du 10/12 de l'accord :  http://unfccc.int/resource/docs/2015/cop21/eng/da02.pdf

Le président de la COP21 a donné aux délégués jusqu’à 23h30 pour étudier ce nouveau texte qu’il leur été a présenté lors du nouveau Comité de Paris convoqué à 21h.

accord de paris

Le texte semble être de plus en plus affaibli et de plus en plus vague :

L'ambition de contenir le réchauffement climatique en dessous de la barre des 1,5°C serait en réalité une aspiration. Un examen seraient envisagés tous les 5 ans seulement à partir de 2023 et pour ce premier examen, les Nations se réuniront uniquement pour discuter de leurs objectifs. Concernant les fonds dédiés à la lutte pour le réffauchement cliamtique, un minimum de 100 milliards de dollars serait utilisé par an à partir de 2020. Une estimation relativement basse si l'on tient compte des besoins d'adaptation. Oui, il y a de bonnes choses encore dans l'accord (forêts, l'utilisation des terres comptabilité, etc.), mais nous espérons que le texte final sera mieux que cela.

Anne-Marie Ducroux, administratrice LPO, et Yves Verilhac, Directeur Général de l’association, vendredi soir lors de la dernière ligne droite des négociations.

Yves Verilhac présent à la cop21

Christine Jean, également administratrice LPO, a accompagné les derniers jours des travaux.

yves a la cop21 2 650

Consultez l'accord universel sur le climat adopté par les 195 pays : http://www.cop21.gouv.fr/wp-content/uploads/2015/12/l09r01.pdf

COP21, l’accord de Paris : une nouvelle étape, à transformer

La LPO et son réseau BirdLife International se réjouissent qu’un accord sur le changement climatique ait pu être trouvé à Paris à l’occasion de cette 21e COP : 196 « parties », par-delà leurs divergences, ont réussi à s’accorder pour mener ensemble le combat contre les bouleversements climatiques. Les négociations ont été très longues, difficiles et complexes. Elles ont permis d’aborder des questions fondamentales et de déployer une ambition pour la planète en intégrant le nécessaire financement. Consultez le communiqué de presse

Partager