Paroles de testateurs

Lucienne G.

Pourquoi avoir choisi de léguer à la LPO ?

« Mon choix a été guidé par mon amour des oiseaux et par la rencontre, lors de mes activités bénévoles, d'un être formidable, aujourd'hui disparu, qui reste pour des raisons personnelles, indissociable de la LPO. Parce qu'aussi, la LPO est une association sérieuse dont les actions me tiennent à coeur. Enfin, ce que je peux faire de mon vivant est fait ! Pour le futur, je fais confiance à la LPO pour prendre le relais. » 

Si vous deviez choisir un oiseau ?

« La Bouscarle de Cetti ! Tout à fait moi ! Discrète et uniquement identifiable par son chant qui ressemble tellement au parler humain "Oui, oui c’est moi, la bouscarle de Cetti !" C’est d’ailleurs de son nom que j’ai baptisé ma propriété. »

Daniela M.

« Je suis célibataire et je n’ai pas d’héritiers directs. Il y a trois ans, en pensant à mon héritage, je me suis dit que je le léguerai à la nature. Cette dernière ne nous appartient pas, nous n’en sommes que les gardiens. J'ai pensé à la ligue de protection des oiseaux (LPO). Cette association a permis à certaines espèces, telles que le Macareux moine – appelé le « perroquet des mers »  - de ne pas disparaître. Mon amour des oiseaux vient de ma mère. En 2004, elle a acheté une maison avec une haute haie datant de 1953 et un jardin couvert de coquelicots. Là, il y avait des familles de mésanges charbonnières, parfois des bleues ou des huppées ; aussi des pinsons, des moineaux et un couple de pigeons ramiers. Un merle venait souvent devant la porte, avec ses petits. Pour nourrir tout ce petit monde, nous avions planté de la fleur de sureau – elle attire les insectes et à l’automne, ses baies constituent un garde-manger. La LPO saura prendre soin de ce jardin ».  

Le mode de vie des oiseaux doit être préservé

Daniela M.

Généreuse bienfaitrice

Liliane G.

« Je me rends compte qu’il y a tant à apprendre sur cette Nature qui nous comble de joie avec ses merveilleux habitants qui ne veulent que vivre libres et en harmonie avec Elle, mais doivent hélas, de plus en plus, être protégés. »

Simone K.

« Je vous adresse mes meilleurs vœux dans la réussite de tous vos projets. Souhaitons aussi que les humains le deviennent afin que tous les êtres vivants dont nos chers amis du monde des airs puissent enfin vivre en paix sur une planète délivrée de la haine et de la violence. »

France W.

« Chère LPO, devant l’insistance de mes amis les oiseaux j’ai choisi de te désigner comme légataire universelle. Mon testament est déposé à l’adresse suivante : Office Notarial [...]. Le moment venu, chère LPO, tu seras prévenue et je suis, bien entendu, certaine que ma confiance ne sera pas trahie et que mes dernières volontés seront respectées. Bien cordialement. »

 Jacques D.

« 40 ans de protection, c’est exactement le nombre d’années durant lesquelles notre famille s’est consacrée activement à une parcelle de la forêt en Sologne du Cher. Nous trouvons là, au prix certes d’un rude travail personnel, beaucoup de bonheur. […] Chacun d’entre nous, quand il le peut, doit agir en conséquence et être conscient de l’importance de son rôle, si minime soit-il... »

dernière mise à jour : 2 septembre 2021