Non au massacre inutile des bouquetins du Bargy

Actualité

Le préfet de Haute-Savoie veut faire abattre tous les bouquetins vivant dans le Massif du Bargy qui n’ont pas pu être capturés puis testés négatifs à la brucellose, soit 75 individus sur un nombre total de moins de 400 . Le taux de prévalence de la maladie a pourtant été évalué à 5%, ce qui signifie que seuls 4 individus seraient potentiellement porteurs.

Bouquetin mâle adulte - Jérémy Calvo

Suite à l’apparition d’un nouveau cas de brucellose chez un bovin en novembre 2021, et sous la pression des éleveurs locaux, la préfecture de Haute-Savoie avait signé le 17 mars 2022 un arrêté préfectoral pour autoriser l’abattage indiscriminé d’un maximum de 170 bouquetins dans le massif du Bargy au cours de l’année 2022. Avec d'autres associations (Animal Cross, ASPAS, One Voice, AVES, FNE Auvergne-Rhône-Alpes, FNE Haute-Savoie), la LPO avait déposé le 22 avril un double recours juridique auprès du tribunal administratif de Grenoble, un recours suspensif et un recours sur le fond. Suite à la première audience du 11 mai 2022, les juges ont ordonné la suspension immédiate de l'abattage le 17 mai 2022.

En dépit de cette décision de justice, le préfet de Haute-Savoie a déposé un nouveau projet d’arrêté pour autoriser l’abattage des bouquetins qui n’ont pas encore pu être capturés et testés, d’ici la fin de l’année 2022. Compte tenu du taux de prévalence de la maladie, cela revient à tuer 75 individus d’une espèce protégée pour en éliminer 4.

Une consultation publique obligatoire a été ouverte pour permettre aux citoyens de s’exprimer. Nous invitons nos sympathisants à y participer pour faire part de leur désaccord.

Les avis doivent être envoyés au plus tard le 25 juillet 2022 à cette adresse : ddt-consultations-publiques@haute-savoie.gouv.fr

Réuni le 16 juin 2022, le Conseil National de Protection de la Nature (CNPN) a de nouveau émis un avis défavorable à ce projet d’abattage. Selon ces experts :

  • Vu son faible niveau d’incidence (0,4%), l’infection devrait s’éteindre naturellement, à conditions de respecter un certain nombre de mesures de prudence au cours des 3-4 années à venir.
  • L'abattage indiscriminé, de plus ciblé sur les femelles en âge de procréer, désorganise la hiérarchie sociale dans les hardes et contribue à la contamination de davantage d'individus, comme cela a déjà été constaté à la suite des abattages massifs de 2013 et 2015.
  • Des mesures élémentaires de gestion dans l’espace et dans le temps de la ségrégation domestique / sauvage peuvent être mises en place, dans une perspective temporaire pour accompagner la fin de l’action de maîtrise sanitaire sur ce foyer de brucellose.

Le Bouquetin des Alpes (Capra ibex) est une espèce protégée au niveau international. S’il est concevable que l'euthanasie d’animaux séropositifs avérés contribue de manière dérogatoire à réduire un foyer infectieux pour des impératifs sanitaires, la destruction d’individus sains n’est pas acceptable.

 

 

Documents à télécharger

Avis CNPN Bouquetins Bargy 16 juin 2022 PDF - 322 kB
Projet d'arrêté Bouquetins du Bargy - juillet 2022 Préfecture de Haute-Savoie PDF - 412 kB