Guide technique « Sols vivants : alternatives à l’artificialisation des sols et réhabilitation des sols dégradés »

Actualité

Acteurs de l’aménagement urbain, ce guide est fait pour vous.

Les sols constituent des écosystèmes à part entière peu visibles et donc méconnus. Pourtant, les organismes du sol assurent des fonctions qui permettent le maintien de la vie sur Terre. Les sols sont depuis de nombreuses années victimes de l’artificialisation et de l’étalement urbain.

Les impacts sur la biodiversité sont multiples :

  • Destruction de certains habitats,
  • Disparition progressive d’espèces,
  • Fragmentation des milieux,
  • Etc.

Les êtres humains pâtissent également de cette artificialisation des sols, notamment dans un contexte de changement climatique (amplification des risques inondation, création d’îlots de chaleur urbains, déstockage de carbone, etc.).

Des réflexions sont à mener pour trouver des alternatives à l’artificialisation des espaces naturels, agricoles et forestiers, tout en préservant et renforçant la présence de la nature en ville. Un milieu urbain résilient ne peut être que minéral, il s’agit de conjuguer densité et biodiversité.

Ce guide vise à sensibiliser et mobiliser l’ensemble des acteurs de l’aménagement urbain (collectivités, urbanistes, architectes, paysagistes, constructeurs, aménageurs) grâce à des conseils pratiques, des éclairages réglementaires et des solutions techniques, afin que chacun puisse contribuer à la préservation du vivant.

Documents à télécharger

Sols vivants : alternatives à l’artificialisation des sols et réhabilitation des sols dégradés Guide technique PDF - 11 MB