Suspension partielle de la chasse d’oiseaux menacés en Martinique

Actualité

La justice a suspendu la chasse de 8 espèces d’oiseaux sur les 14 demandées par plusieurs associations de protection de la nature. 

Le Chevalier à pattes jaunes pourra toujours être chassé - Crédit photo : Frantz Delcroix

Conformément au Code de l’Environnement, le Préfet prend chaque année un arrêté fixant les conditions d’exercice de la chasse dans le département de la Martinique. En juin dernier, la LPO et d’autres associations de protection de la nature (ASPAS, AMAZONA, AEVA, AFSA, Carouge) s’étaient mobilisées contre le projet d’arrêté relatif à la saison de chasse 2021-2022. 

Nos associations avaient déposé un recours demandant la suspension et l’annulation de l’autorisation de chasser 14 oiseaux en mauvais état de conservation, sur les 32 espèces figurant sur la liste. 

Après l’audience du Tribunal administratif de Fort-de-France du 28 septembre, l’ordonnance du juge des référés vient d’être rendue le 4 octobre 2021. Elle suspend avec effet immédiat la chasse de 7 espèces pour lesquelles la saison de chasse avait commencé le 25 juillet 2021 : Courlis corlieuBarge hudsonienneBécassin rouxPluvier bronzéPluvier argentéPigeon à cou rouge et Moqueur corrosol, et confirme l'interdiction de chasser le Pigeon à couronne blanche déjà décidée par le Préfet. 

En revanche, les espèces suivantes pourront toujours être chassées : Bécasseau à échassesBécasseau à poitrine cendréeChevalier à pattes jaunesChevalier semi palméTournepierre à collierMoqueur grivotte et Tourterelle oreillarde.

Dans les prochains mois, un jugement sur le fond se prononcera au sujet de l’éventuelle annulation de cet arrêté.

En outremer comme en France métropolitaine, la LPO demande à ce que les oiseaux en mauvais état de conservation soit retirés durablement de la liste des espèces chassables afin d’éviter de réitérer chaque année de tels recours juridiques.