Jeunes Chouettes hulottes (Strix aluco) - Crédit photo : Grégory SmellinckxJeunes Chouettes hulottes (Strix aluco) - Crédit photo : Grégory Smellinckx

Le cas particulier des jeunes animaux

Comme pour les humains, les jeunes animaux s'émancipent à « l'adolescence » et s'éloignent progressivement de leurs parents. Ils ne sont pas pour autant abandonnés : dans la plupart des cas les parents se trouvent aux alentours, partis à la recherche de nourriture ou attendant qu'un potentiel danger se soit éloigné (vous ! par exemple…)

Les oisillons

La reproduction des oiseaux commence au printemps. Après quelques jours ou semaines les jeunes oiseaux se retrouvent vite à l'étroit et peuvent s'aventurer au sol, à la merci des dangers. Mais attention, un jeune oiseau au sol est très rarement abandonné ! Ne le ramassez-pas systématiquement !

Quelques conseils pratiques
  • Dans un premier temps, conservez vos distances avant d'aller vers lui et posez-vous certaines questions : Est-il blessé ? En danger ? L'oiseau vient peut-être de tomber du nid. Est-il seul ?
  • Si l'oisillon ne semble pas pouvoir s'envoler mais sautille de branche en branche ou volète au-dessus du sol, ne faites rien. Il ne lui faudra que peu de temps avant de pouvoir atteindre seul les hautes branches. Si vous l'avez déjà recueilli, remettez-le vite où vous l'avez trouvé.
  • Si nécessaire, mettez-le à l'abri des dangers ou replacez-le dans le nid. Les oiseaux contrairement aux mammifères, ont un odorat très peu développé. Aussi, sachez que le fait de les toucher n'entraînera aucun rejet par les parents.

Pour un oisillon en duvet ou peu emplumé : si son nid est intact, replacez-le dedans. Si son nid est détruit ou introuvable, essayez d'en créer un sommaire au même endroit.

Pour un oisillon bien emplumé (presque volant), qui sautille au sol mais qui ne vole pas encore, il peut soit avoir quitté son nid trop tôt ou être à quelques jours de son envol. Laissez faire ses parents. S'il se trouve en un lieu particulièrement exposé (chats, routes…) essayez de le mettre en sûreté sur une branche, un muret, dans une haie, un buisson… et à proximité de l'endroit où vous l'avez trouvé.

Les mammifères

Certaines espèces (lièvres d’Europe, chevreuils…) cachent leurs petits dans l’herbe haute des prairies. Ceux-ci restent alors immobiles, à l’endroit exact où leur mère les a laissés. Il ne faut alors surtout pas les récupérer, ni même les toucher !

Néanmoins, un jeune mammifère qui se déplace au sol doit être surveillé, en prenant soin de rentrer les animaux domestiques. S’il s’agit d’un jeune écureuil et que la femelle adulte est visible, il est préférable de remettre le jeune dans l’arbre et de veiller à ce que sa mère le récupère. Une femelle reprend généralement en charge l’élevage de ses jeunes même après un léger dérangement ou une manipulation.

Les hérissons ne s’enfuient pas toujours à l’approche d’un homme mais se roulent en boule. Il ne faut donc pas systématiquement les récupérer ! En revanche, un hérisson se déplaçant en pleine journée ou au cœur de l’hiver a certainement besoin d’aide…

Plus d'informations

Fiche médiation : Ramassage de jeunes

J’ai trouvé un jeune Écureuil roux, Hérisson d’Europe, Loir gris, Lapin de garenne / Fiche conseils du centre de sauvegarde de la LPO PACA

J’ai trouvé un jeune Corvidé ( Pie bavarde, Geai des chênes, Choucas des tours, etc.) / Fiche conseils du centre de sauvegarde de la LPO PACA

J’ai trouvé un faon / Fiche conseils du centre de sauvegarde de la LPO PACA

J’ai trouvé un jeune rapace nocturne (Chouette hulotte, Chevêche d’Athéna, Grand-duc d’Europe, Hibou moyen-duc, Petit-duc scops, …) / Fiche conseils du centre de sauvegarde de la LPO PACA

J’ai trouvé un jeune lièvre / Fiche conseils du centre de sauvegarde de la LPO PACA

J’ai trouvé un Pigeon biset, une Tourterelle turque / Fiche conseils du centre de sauvegarde de la LPO PACA

Partager