Le Lac de Rillé

Le Lac de Rillé

Le lac de Rillé se situe en Touraine à 40 km au nord-ouest de Tours. Il occupe une partie du territoire communal de Channay-sur-Lathan et Rillé en Indre-et-Loire, mais aussi de Breil en Maine-et-Loire. Également appelé lac de Pincemaille, il résulte de la construction, en 1977, d’un barrage sur la rivière Lathan. Il constitue aujourd’hui le plus grand plan d’eau intérieur du centre-ouest de la France.

Rempli d’eau en hiver, le lac offre alors une surface aquatique de 250 hectares propice aux grèbes, oies et canards. Puis, il se vide progressivement pour atteindre un minimum de 50 hectares en automne. Cette variation entraîne l’apparition de vasières, milieux de prédilection pour l’alimentation de nombreux limicoles (vanneaux, pluviers, chevaliers, bécassines, bécasseaux) et passereaux (pipits, bergeronnettes)…

Au sud du plan d’eau se développe un important massif forestier composé de chênes et de pins, entrecoupé de landes et de tourbières, qui abrite entre autres richesses deux espèces d’une grande rareté en France : le balbuzard pêcheur et la cigogne noire. Sur la rive nord, les cultures et prairies alternent au sein d’un paysage vallonné entrecoupé çà et là de haies, de boqueteaux et d’arbres isolés, lieux de chasse de la pie-grièche écorcheur.

Avec plus de 200 espèces d’oiseaux observées, le lac et sa forêt environnante sont aujourd’hui inscrits au sein du réseau européen Natura 2000. Les effectifs les plus importants d’oiseaux sont comptabilisés lors de la migration et de l’hivernage.

Plusieurs observatoires sont à votre disposition afin de contempler le spectacle de la nature sans déranger. Des panneaux ont été installés dans les observatoires et autour du lac. Ils vous permettront d’identifier les oiseaux que vous croiserez au cours de votre visite. Faites une halte sur le sentier de découverte, plusieurs panneaux ludiques sont installés pour apprendre à connaître la faune et la flore de Rillé tout en s’amusant !

Un radeau pour les sternes

En Touraine, les sternes se reproduisent principalement sur les bancs de sable de la Loire. Cependant, les crues printanières et la surfréquentation estivale du fleuve entraînent régulièrement l’abandon des colonies. Pour limiter ces aléas, la LPO a installé un radeau sur le lac de Rillé grâce au financement de la Fondation Lisea, Cemex et la région Centre-Val de Loire, afin de garantir aux sternes un site de reproduction à l’abri de tout dérangement !

dernière mise à jour : 17 mai 2022