Oisillons tombés du nid : ne les ramassez pas systématiquement !

Actualité

De nombreux oisillons sortent du nid avant même de savoir voler, et d'autant plus avec la vague de chaleur précoce. Pourtant il n'est pas toujours nécessaire de les ramasser...

Rougegorge familier (Erithacus rubecula) juvénile non volant © Quentin Jourdan

Rougegorge familier juvénile © Quentin Jourdan

Un oisillon non volant tombé au sol n'est pas toujours condamné. En effet, la plupart du temps, les parents continuent de s'occuper de lui en lui apportant de la nourriture. C'est très souvent le cas avec les jeunes merles noirs ou encore les jeunes chouettes qui ne savent pas encore voler, mais qui aiment explorer les alentours du nid. Ces oiseaux ne sont pas abandonnés et le plus souvent il ne faut pas les toucher. Les parents sont en général à proximoté, attendant que le danger (peut-être vous même) s'éloigne.

Si vous découvrez un oisillon dans cette situation, ne le ramassez pas systématiquement mais posez-vous les questions suivantes :

  1. Si l'oiseau ne semble pas blessé ou en danger immédiat (chats, routes, passages réguliers de visiteurs...) : ne pas le toucher.
  2. S'il y a un danger immédiat, dans ce cas et seulement dans ce cas : replacer l'oisillon en hauteur, sur une branche ou bien dans un petit carton ouvert sur le dessus, suspendu par des ficelles à la branche. Les parents reviendront s'occuper de l'oisillon.
  3. Si l'oisillon semble blessé (aile pendante, oeil mi-clos...) : appeler un centre de soins pour la faune sauvage. Attention ! il est déconseillé de soigner vous même les oiseaux sauvages. Ne lui donnez ni à manger ni à boire. Vous risqueriez de l’étouffer ou de lui donner une nourriture inadaptée.
  4. Placez-le dans un carton, ne le mettez pas en cage, il risquerait de se blesser davantage. Isolez-le en attendant de le transférer vers une structure habilitée. Placez-le au calme dans une pièce tempérée.
  5. Suivre scrupuleusement les conseils et protocoles de la LPO.
Geai des chênes (Garrulus glandarius) juvénile © Claudel Bayard

Geai des chênes (Garrulus glandarius) juvénile © Claudel Bayard

Documents à télécharger

Le ramassage des jeunes Fiche médiation PDF - 350 kB