Rénovation du bâti et biodiversité

Rénovation du bâti et biodiversité

Un programme d’action de la LPO pour préserver et restaurer l’habitat des espèces protégées en milieu urbain dans le cadre des opérations de rénovation énergétique et des reconstructions. 

Les espèces liées au bâti (martinets, hirondelles, moineaux, chauves-souris, etc.) font face à de nombreuses pressions anthropiques aussi bien sur leurs ressources alimentaires que sur leurs habitats. Leurs populations en France connaissent un fort déclin : -46% pour le Martinet noir, et –70% pour les moineaux à Paris.  

L’accélération des opérations de rénovation énergétique visant à ralentir le dérèglement climatique (pose de l’isolant par l’extérieur, changement des coffres de volets, rénovation des toitures…) associée aux constructions neuves souvent lisses et sans cavité remplaçant des bâtiments anciens, vont réduire encore plus drastiquement les sites potentiels de reproduction de ces espèces.  

Martinet noir sortant de sous les tuiles d'un toit

Martinet noir © Pierre Rigou

 

Le programme « Rénovation du bâti et biodiversité » : mieux connaître pour protéger

À travers un ensemble d’actions complémentaires, la LPO vise à renforcer la prise en considération de la biodiversité dans les projets liés au bâti afin de stopper la destruction des habitats de certaines espèces cibles sans pour autant réduire les performances énergétiques des bâtiments.

Pour cela, les actions reposent sur 2 grands piliers : 

Définition et promotion de solutions techniques généralisables pour concilier les impératifs techniques des travaux de rénovation énergétique et des reconstructions avec les besoins des espèces liées au bâti

  • Groupe de travail dédié composé d’acteurs de la rénovation/construction et de la préservation des espèces inféodées au bâti pour coconstruire les solutions
  • Expérimentation sur 8 à 10 sites pilotes et suivi terrain
  • Séminaires de restitution pour valoriser les solutions
  • Réalisation et diffusion d’un guide des bonnes pratiques
  • Module de formation

Sensibilisation et mobilisation du public sur les impacts significatifs des travaux de rénovation et des constructions neuves sur la survie des espèces du bâti

  • Campagne de communication visant à mieux faire connaître les espèces concernées et encourager leur nécessaire prise en compte avant travaux
  • Recensement participatif des habitats des espèces afin de faciliter leur prise en compte dans l’aménagement urbain

 

Mise en œuvre : trois ans pour enrayer le déclin des espèces inféodées au bâti

La campagne s’étend sur 2023-2025 et sur l’ensemble du territoire hexagonal. Les différentes actions entreprises permettent de toucher une grande diversité de publics : particuliers, services publics, collectivités, professionnels des métiers de la rénovation et de la construction. 

Martinet noir en vol

Martinet noir en vol © Jean-Luc Pinaud

 

 

Financeurs du projet

Logo ADEME
label_avec le soutien financier de l'OFB
Logo Bouygues Immobilier
dernière mise à jour : 20 septembre 2023