Cohabiter avec le renard roux

Conseil Biodiversité
Partager :

Classé parmi les « espèces susceptibles d’occasionner des dégâts » (ex-nuisibles), le renard peut être détruit par tous les moyens (piégeage et tir) tout au long de l’année, dans tous les départements de France !

Renard roux (Vulpes vulpes) © Fabrice Cahez

Or le renard est un animal utile à la collectivité et au monde agricole de par son rôle de limitation des rongeurs qui peuvent, en trop grand nombre, ravager les cultures. Étant un consommateur de micro-mammifères il serait également un rempart naturel contre la maladie de Lyme, il aurait donc un rôle à jouer dans cette affaire de santé publique. En complétant son régime alimentaire notamment par des fruits et des baies, il a également pour rôle de disséminer les graines dans la nature. Enfin, il est avant tout un être vivant intelligent et sensible, parfaitement apte à ressentir la souffrance.

Un important travail de synthèse a été publié en 2017 par le Collectif Grand Est, dont la LPO est membre, qui démontre que tuer des renards est inutile. S'appuyant sur plus de 60 études scientifiques cette synthèse fournit des éléments importants qui tendent à démontrer que non seulement le renard roux est loin d'être le coupable désigné, mais qu'en plus, l'acharnement dont il fait l'objet est un non sens écologique et totalement contre-productif. (Synthèse complète sur www.renard-roux.fr/en-savoirplus.html )

Et pour en apprendre davantage sur le renard et améliorer la cohabitation avec lui chez vous, vous pouvez consulter la fiche sur le renard roux disponible en bas de page.