Dans quelques jours, les équipes de la LPO poseront des balises GPS sur 30 jeunes milans royaux dans le Massif central dans le cadre du programme international LIFE EUROKITE pour sauver ce rapace emblématique du vieux continent, menacé par les activités humaines. Abritant 12% de la population mondiale, la France porte une responsabilité importante dans la conservation de cette espèce protégée. 

milan royalvolccaussaguel 650Milan royal par C. AussaguelCofinancé par l’Instrument financier pour l’environnement (LIFE) de l’Union européenne, le projet EUROKITE utilise la télémétrie pour identifier, localiser et quantifier les principales causes de mortalité qui affectent le Milan royal à travers l’Europe afin de guider les actions de conservation. 

EUROKITE prévoit d’équiper et de suivre 615 milans royaux avec des balises GPS dans 12 pays européens. Grâce à un système d’alerte, toute suspicion de mortalité d’un des oiseaux est signalée et le cadavre peut être aussitôt collecté pour radiographie, autopsie et analyses toxicologiques. 

Côté français, le LIFE EUROKITE est cofinancé par le Ministère de la transition écologique et la LPO et est mis en œuvre par la LPO avec l’appui de ses associations locales dans les régions Auvergne Rhône-Alpes, Occitanie et Grand Est. 

A partir du 7 juin, des balises GPS d'à peine 24 grammes seront ainsi délicatement posées sur un premier lot de 30 milans royaux répartis entre les gorges de la Loire (départements de la Loire et de la Haute-Loire), les gorges de la Truyère (Aveyron) et la Planèze de St-Flour (Cantal). Au total, 60 individus appartenant aux principaux noyaux de population (Nord-Est, Massif central et Pyrénées) seront équipés dans l’hexagone entre 2021 et 2023. 

Un complément du Plan national d’actions

Empoisonnement, tir, collision, électrocution : les menaces d’origine humaine qui pèsent sur les populations de rapaces à travers l’Europe sont diverses et redoutables. Au regard du statut préoccupant du Milan royal en France, un nouveau Plan national d’actions coordonné par la DREAL Grand Est et animé par la LPO, a été lancé en 2018 pour une durée de 10 ans. Les données acquises dans le cadre du Life EUROKITE viennent compléter et orienter les actions de sauvegarde de ce PNA. 

Le suivi GPS permet également d’en apprendre davantage sur la biologie et le comportement migratoire du Milan royal. Alors que cette espèce a tendance à revenir sur son lieu de naissance pour s’y reproduire, l’installation exceptionnelle d’une femelle suisse a ainsi été repérée en mars dernier dans le Puy-de-Dôme !

Plus d’informations sur le site web dédié au projet : https://www.life-eurokite.eu

Plus d’informations sur le PNA en faveur du Milan royal : http://rapaces.lpo.fr/milan-royal

 

Faire un don en faveur du Milan royal

Partager