IDéMar

Le projet Initiatives Déchets Marins rassemble pêcheurs, conchyliculteurs et gestionnaires dans une démarche commune pour avancer ensemble vers la réduction des déchets marins en Charente-Maritime.

Les déchets marins ont un impact négatif sur la biodiversité marine mais aussi sur les activités maritimes. Ainsi, des actions de prévention des déchets à la source sont nécessaires. Le programme IDéMar, principalement financé par le FEAMP (UE) et la Région NA, est coordonné par la LPO. Il a débuté en juillet 2020 dans le but d’apporter une cohésion territoriale face à la problématique des déchets marins.

Une collaboration départementale

Ce projet mobilise tous les acteurs concernés par les déchets marins : le Comité régional de la conchyliculture de Charente-Maritime, le Comité départemental des pêches et des élevages marins de Charente-Maritime, les collectivités territoriales (Communauté de communes et d’agglomération littorales), le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, ainsi que les Lycées maritimes du département.

Une dynamique consolidée

Le projet IDéMar découle d’une démarche de collaboration débutée en 2017 (Rapport de valorisation). Les partenaires impliqués mutualisent ainsi leurs expertises, ce qui a permis de réaliser différents états des lieux des déchets marins et d’identifier des actions visant à les réduire. Dans ce contexte de « travailler ensemble » le projet IDéMar a pour objectif de poursuivre ces diagnostiques et de mettre en place des actions concrètes.

Des initiatives concrètes pour la réduction des déchets marins

Au cours des 18 mois prévus sur ce programme, plusieurs actions sont ciblées et menées à bien :

  • La mise en place d’un volet pédagogique pour former et impliquer les futurs professionnels de la mer sur les questions de pollution plastique,
  • La structuration d’une filière de récupération et de réutilisation du matériel conchylicole en bon état,
  • Le diagnostic des déchets pêchés suivi des propositions de solutions pour permettre leur collecte,
  • La production d’un outil de classification concerté des déchets marins, le « DicodéMar »,
  • La réalisation de deux courtes vidéos pour sensibiliser le grand public.
dernière mise à jour : 30 mars 2022