Dauphin commun

Conseil Biodiversité
Partager :

Espèce massacrée, espèce menacée

Dauphin commun

Groupe de Dauphins communs, Delphinus delphis © Ré nature environnement

La distribution annuelle des effectifs d’échouage des cétacés sur le littoral français de 1990 à 2017, fait ressortir Delphinus delphis, le Dauphin commun pour 67,2% des effectifs devant le Marsouin commun à 19%. Si on prend le littoral atlantique (le golfe de Gascogne), ils représentent 86,7% des échouages devant les Marsouins communs 6,7%.

Sur la période 2016, 2017 et 2018, ce sont environ 12 000 dauphins communs dont 90% d’entre eux présentaient les marques de la pêche qui ont été tués.

Population

Ce constat dramatique concerne un mammifère marin dont la population sur la zone observée s’élève à environ 180 000 à 200 000 individus partagés en deux sous populations (selon l’alimentation), environ 67 000 pour la population dite néritique qui vivrait entre la côte et le rebord du plateau continental, et environ 117 000 pour la population dite océanique. De 2016 à 2018, ce serait donc 6,52% de la population qui aurait disparue sur 3 ans. Quand on estime qu’une diminution de 1,7% par an d’une population animale de ce type, commence à altérer significativement sa viabilité et donc sa survie !

Reproduction

Le cycle de reproduction du Dauphin commun conforte ce constat, puisque si cette espèce peut vivre jusqu’à un maximum de 40 ans, les femelles ne sont matures sexuellement qu’entre 8 et 9 ans, le mâle entre 11 et 13 ans. De plus les femelles donnent naissance à un seul petit, après une gestation de 10-11 mois, petits qu’elles allaitent environ 11 mois, une période de 1 à 4 ans s’écoulant avant la mise- bas suivante... Ce qui donne 4 à 5 ou 6 petits sur la durée de vie de chaque femelle.

Alimentation

Les Dauphins communs se nourrissent de petits poissons pélagiques tels les anchois, sardines, chinchards, poissons lanternes (Myctophidés), maquereaux et autres scombridés.

Morphologie

Le Dauphin commun au corps hydrodynamique est facilement identifiable en mer par le motif en sablier présent sur ses flancs, de couleur ocre jaune sur la partie antérieure gris pale à partir de la nageoire dorsale, le dos est brun noir à noir, la poitrine et le ventre blanc crème à blanc. L’aileron dorsal est grand et en forme de faux.

Longueur: 2 à 2,5m pour le mâle et 1,9 à 2,2m pour la femelle.

Poids : 80 à 235 Kg.

Comportement

Vit en bande qui peuvent aller jusqu’à plusieurs centaines, voire milliers d’individus.

Démonstratifs en surface, sautent fréquemment hors de l’eau.

Apnées de 8 minutes maximum, plonge jusqu’à 280 m.

Menace

Les filets de pêche constituent des pièges mortels qui sont la cause de 90% des échouages.

C’est un animal magnifique, mythique qui fait l’admiration de tous par ses adaptations au milieu marin, par son intelligence, sa beauté, sa vie sociale, sa proximité avec l’homme. Un mammifère qu’on dit supérieur !

 

Sources

Observatoire PELAGIS, Rapport annuel RNE 2017, note sur les échouages 2018, Atlas des mammifères sauvages de France, mammifères marins , publication du Muséum, IRD ÉDITIONS

Texte extrait du numéro spécial février 2019 de l'OEillet des dunes, bulletin de l’association Ré Nature Environnement sur le sujet du massacre des dauphins par la pêche.

Pour en savoir plus

Consultez la page consacrée au Dauphin commun dans notre rubrique "Espèces menacées".