Cohabiter avec les hirondelles et les martinets

Conseil Biodiversité

Les hirondelles et les martinets sont de grands migrateurs, qui reviennent au printemps en France pour s’y reproduire. Ces oiseaux sont fidèles à leur site de reproduction et occupent, quand il est encore présent, le même nid d’une année sur l’autre. 

Hirondelle rustique sur un fil barbelé

Hirondelle rustique (Hirundo rustica) © Fabrice Cahez

Comment différencier hirondelles et martinets ?

Les hirondelles et les martinets sont souvent confondus, de par leur ressemblance s’expliquant par des comportements de chasse assez proches. Certains critères permettent toutefois de les différencier :

  • Les ailes sont plus longues chez les martinets que chez les hirondelles, et sont en forme de faucille. Le Martinet noir est le plus souvent observé en milieu urbain. Son plumage brun foncé permet de le différencier facilement de l’Hirondelle rustique et de l’Hirondelle de fenêtre, qui ont le ventre blanc !
  • Le martinet ne se pose presque jamais, à part pour couver ou nourrir ses petits. Si vous hésitez en observant des oiseaux posés sur un support (ex : fil téléphonique), il s’agit probablement d’hirondelles.

Des oiseaux menacés par les travaux du bâti

En ville, les hirondelles et martinets sont des espèces inféodées au bâti. Les travaux de rénovation énergétique par l’extérieur ou les ravalements de façades impliquent souvent la destruction des nids d’hirondelles de fenêtre et l’obturation des cavités utilisées par les martinets. Les hirondelles rustiques sont principalement impactées par la destruction ou la rénovation de granges en milieu rural.

En savoir plus sur le programme d’action « Rénovation du bâti et biodiversité » de la LPO.

Martinet noir sortant de sous les tuiles d'un toit

Martinet noir © Pierre Rigou

Cadre juridique

En France, les hirondelles et les martinets bénéficient d’un statut juridique qui fait d’eux des oiseaux protégés. Ce régime de protection est issu de la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature aujourd'hui codifiée aux articles L411-1 et suivants du code de l'environnement et de l'arrêté ministériel du 29/10/2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire.

Pour en savoir plus