Hérisson d'Europe - Crédit photo : Roland PellionHérisson d'Europe - Crédit photo : Roland PellionLe printemps est là et le hérisson, sorti de son hibernation, déambule à nouveau dans nos parcs et nos jardins à la recherche de nourriture…mais pour combien de temps ?

Un petit mammifère qui ne manque pas de piquant…mais reste vulnérable

Outre ses prédateurs naturels (renards, hiboux, blaireaux, fouines, sangliers), les maladies et les risques liés à l’hibernation, le hérisson d’Europe est aujourd’hui surtout menacé par les activités humaines.

Bien que protégé par le code de l’Environnement… et par ses 5000 épines qu’il érige à l’approche du danger, ce petit auxiliaire de culture de nos jardins est pourtant en train de disparaître !

Selon les conclusions d’études menées par nos homologues britanniques* les chiffres avancés sont extrêmement alarmants : entre 2000 et 2014, les populations de hérisson au Royaume-Uni ont décliné de plus de 50% dans les milieux ruraux et de près de 30% pour les zones urbaines !

En danger au quotidien

Les menaces qui pèsent sur le hérisson sont nombreuses :

  • la fragmentation des habitats avec la disparition des axes de déplacement naturels et le cloisonnement des espaces privatifs (grillages, murs hermétiques) qui perturbent la libre circulation des individus et isolent les populations
  • la destruction des habitats (haies, vieilles souches d’arbres creux, bois morts) et des ressources alimentaires
  • l’empoisonnement par ingestion directe ou indirecte de substances toxiques (pesticides, granulés anti-limaces…)
  • les collisions routières
  • les noyades, blessures par outils de jardinage, morsures de chiens…

Mieux le connaitre pour mieux le protéger

Si nous connaissons parfaitement les mœurs et la biologie de ce petit mammifère emblématique de nos jardins, nous ne disposons pas de données précises sur l’évolution de sa population en France métropolitaine.

Pour savoir si la tendance britannique se vérifie chez nous, la LPO a lancé une grande enquête nationale de science participative « Mission hérisson ». Menée sur plusieurs années, cette étude doit permettre aux scientifiques de récolter de précieuses données sur l’état de santé du Hérisson d’Europe et ainsi mieux agir pour le protéger.

Mobilisons-nous en faveur de cette espèce si fragile.
Aidez dès à présent la LPO à financer et coordonner cette enquête ambitieuse

Par exemple un don de 25 euros (soit 8.5 euros après déduction fiscale) nous permettrait de financer un tunnel à empreintes et d’en exploiter les données recueillies au fil des années.

Un grand merci pour votre soutien !

Plus d’information sur la mission Hérisson et l’enquête participative : https://missionherisson.org/

*BTO’s Breeding Bird Survey and PTES’ Mammals,

source étude

Partager