Projet d’étude de l’évolution des oiseaux communs en région Occitanie

Actualité

De nombreux carrés STOC EPS (Suivi Temporel des Oiseaux Communs par Echantillonnage Ponctuel Simple) sont réalisés en France mais une baisse est constatée depuis plusieurs années à l’échelle nationale. Ce protocole porté par le MNHN et la LPO France permet d’analyser les tendances d’évolution des populations d’oiseaux par groupe de spécialisation (espèces généralistes, milieux bâtis, milieux forestiers et milieux agricoles) et par espèce au niveau national. Ces tendances d’évolution des populations d’oiseaux sont sans doute différentes en fonction des régions. Qu’en est-il en Occitanie ? Sont-elles identiques aux tendances nationales ou y a-t-il des particularités régionales ? Quels sont les grands milieux où les oiseaux régressent plus au niveau régional ? Quelles sont les espèces qui déclinent le plus ou qui se portent le mieux en région Occitanie ?

Pour tenter de répondre à ces questions, le projet intitulé « Evolution des oiseaux communs en région Occitanie » a été proposé par la LPO Occitanie dans le cadre d’un appel à projet de la région Occitanie. L’objectif principal de ce projet est donc d’analyser et de commenter les tendances d’évolution des populations d’oiseaux et de mettre en place un certain nombre d’indicateurs de l’état de santé de l’avifaune au niveau régional afin de mieux orienter les politiques publiques locales, l’aménagement du territoire et les activités humaines à mettre en œuvre pour lutter contre l’érosion de la biodiversité en région Occitanie.

Huppe fasciée © M.Blavier

Jusqu’en 2020, le nombre de carrés STOC EPS réalisés était très variable en fonction des départements de la région. Ces données seront prises en compte pour analyser les tendances d’évolution mais il nous paraissait nécessaire d’étoffer le nombre de carrés suivis dans chacun des départements. Ainsi, un travail de renforcement du réseau de bénévoles de la région a été effectué au début de l’année 2021. En avril 2021, pas moins de 140 nouveaux carrés étaient prévus, plus de la moitié sera réalisée par des bénévoles, les autres par des salariés. Les participants sont fortement encouragés à continuer les années suivantes pour pouvoir maintenir un grand nombre de carrés suivis sur le long-terme et ainsi obtenir des tendances et indicateurs robustes et fiables pour la région.

Dans un second temps, après l’obtention des données issues du protocole STOC EPS auprès du MNHN, le traitement et l’analyse des données en Occitanie sur la période 2007-2021 (soit 15 ans d’études) seront réalisés cet automne.

Enfin, il est évidemment prévu de diffuser et valoriser les résultats de plusieurs manières :

  • la publication d’une synthèse des tendances d’évolution au niveau régional,
  • la transmission des données salariées acquises dans le cadre de ce programme au SINP...

Hirondelle rustique © V.Lopes

Un grand merci à toutes les associations naturalistes locales, les observateurs et les coordinateurs locaux pour leur mobilisation. A l’heure actuelle, toutes les données ne sont pas encore saisies et nous ne savons pas précisément le nombre de carrés effectivement suivis ce printemps.

Associations naturalistes participants au projet :

Association Lozérienne Pour la Protection de la Nature (ALEPE), Association Naturaliste de l’Ariège (ANA), Nature en Occitanie (NEO), Centre ornithologique du Gard (CoGard), Groupe ornithologique Gersois (GOG), Groupe ornithologique du Roussillon (GOR), LPO Occitanie (Délégations territoriales Aude, Aveyron, Haute-Garonne, Hérault, Lot, Lozère) et LPO Tarn.

Samuel Talhoët (Coordinateur régional STOC Occitanie, LPO Occitanie)