Changement climatique : observations de membres Refuges LPO

Actualité

Suzanne et Charles, membres des Refuges LPO, observent au fil des années les effets des épisodes de fortes chaleurs : les oiseaux sont moins nombreux, les points d'eau sont plus vite asséchés...

Bergeronnette grise (Motacilla alba) au bord de l'eau © Mickaël Lefèvre

Bergeronnette grise (Motacilla alba) au bord de l'eau © Mickaël Lefèvre

Nous sommes inscrit comme Refuge LPO et cultivons en bio depuis toujours. Mon compagnon, Charles, est même un pionnier dans le pays pour la mise en pratique des idées écologiques et des méthodes douces de cultures.

Notre jardin de 300 m2 nous est cher ! Ce terrain situé à Douvaine (Haute-Savoie) comporte un figuier, un prunier, un pêcher, des framboisiers, un cassissier, des fleurs, un point d'eau et des arbustes. Nous avons également un petit potager bio pour les légumes frais.

Depuis toujours nous observions diverses espèces d’oiseaux : merles noirs, pies bavardes, corneilles noires, ainsi que de nombreux passereaux : moineaux, mésanges charbonnières et bleues, rougegorges familiers, rougequeues, pinsons des arbres, verdiers d'Europe… En fin d’été, de nombreux étourneaux sansonnets viennent également en bande se régaler de nos figues !

Alors que nous observions tout l'hiver des mésanges, des moineaux et parfois des pinsons venir se nourrir à la fenêtre, nous constatons que les espèces d'oiseaux sont plus rares maintenant. Nous pensons que les oiseaux sont moins nombreux et que la pollution et le changement climatique y sont pour quelque chose.

Il y a deux ans, une bergeronnette grise a fait son nid dans le lierre de la maison voisine. Il y a quelques années, deux grenouilles avaient élu domicile dans notre mare ; une grosse verte et une petite brune. Quand nous arrivions doucement, elles nous regardaient sans crainte, les deux pattes posées au bord de l'eau. Malheureusement, il n’y en a plus.

Sans être alarmistes, nous constatons que les petits points d'eau sont moins nombreux et qu'ils s'assèchent plus vite. Avec les canicules qui s'installent, les récoltes sont moindres et la petite faune en souffre. Il faut s'adapter...

Suzanne V. et Charles D. à Douvaine (74).

Notre potager bio fleuri © Suzanne Vilette

Notre potager bio fleuri © Suzanne Vilette

                  

Notre spirale de plantes aromatiques © Suzanne Vilette

Notre spirale de plantes aromatiques © Suzanne Vilette