PNA en faveur du Balbuzard pêcheur et du Pygargue à queue blanche

 

Pourquoi un PNA ?

Les suivis et mesures de protection mis en place depuis le retour du Balbuzard pêcheur en France, notamment dans le cadre des plans de restauration successifs depuis 2000, ont permis d’améliorer les connaissances sur l’espèce et d’accompagner le lent processus de recolonisation. Malgré les actions entreprises, le Balbuzard demeure dans un mauvais état de conservation en France. Avec une population encore fragile et localement très menacée, cette espèce fait l’objet d’un plan de rétablissement et de sauvegarde européen depuis 2016 qui engage la France dans une démarche de conservation.

Avec son retour timide en tant qu’espèce nicheuse en France, il est devenu indispensable que le Pygargue à queue blanche bénéficie d’une stratégie de conservation adaptée à ses enjeux pour accompagner cette tendance favorable. Par leurs similarités, l’expérience acquise et la dynamique de réseau lancée pour la préservation du Balbuzard seront profitables au Pygargue.

Ainsi, face aux enjeux de conservation pour ces deux espèces, un nouveau plan national d’actions (PNA) en faveur du Balbuzard pêcheur et du Pygargue à queue blanche est lancé en 2020 pour 10 ans.

Les précédents programmes

Jusqu’à l’élaboration du premier plan de restauration pour le Balbuzard en 1999, les actions consistaient principalement en la surveillance des oiseaux estivants et hivernants, le suivi des couples nicheurs, l’installation d’aires artificielles dans différentes zones de présence de l’espèce en France et quelques actions de sensibilisation du public. En région Centre-Val de Loire, un « Projet Balbuzard » a été lancé en 1995 par les Naturalistes Orléanais (aujourd’hui Loiret Nature Environnement – LNE) et l’Office nationale des forêts (ONF) incluant la recherche active de nouveaux couples dans un large rayon autour de la forêt d’Orléans.

Le plan national de restauration en faveur du Balbuzard pêcheur 1999-2004

Dans le cadre des engagements internationaux de la France, le ministère chargé de l’environnement décide de la mise en œuvre des plans nationaux d’action. L’objectif général de ces plans est d’améliorer les connaissances en vue d’une meilleure conservation des espèces menacées de la faune et la flore. Le choix des espèces repose sur les critères suivants : caractère menacé au niveau national et européen, et responsabilité patrimoniale de la France. Les effectifs très limités du balbuzard pêcheur ont rendus nécessaire le suivi et la protection des couples nicheurs, et un premier plan national de restauration a été piloté par la LPO de 1999 à 2004.

Dans le cadre du plan de restauration pour le Balbuzard pêcheur 1999-2003, dix objectifs qui concernaient essentiellement les deux régions où l’espèce était déjà implantée naturellement (Centre et Corse) ont été définis. Ces objectifs découlaient directement des menaces et facteurs limitants tels qu’ils avaient pu être identifiés : menaces liées à l’homme (destructions directes ; dérangements ; destruction indirectes), prédation et compétition natu-relles, autres facteurs limitant l’expansion du balbuzard. Les actions entreprises ont permis d’observer une augmentation du nombre de couples nicheurs et du succès reproducteur en France continentale. En Corse, la croissance n’a pas été aussi nette notamment en raison d’une saturation des sites de nidification disponibles pour l’espèce.

Le second plan national de restauration en faveur du Balbuzard pêcheur 2008-2012

L’évaluation de ce premier plan national de restauration a mis en évidence les résultats positifs des actions menées et la nécessité de poursuivre les efforts. Un second plan national d’action a donc été mis en place à partir de mars 2008, validé par le Comité National de Protection de la Nature (CNPN) et dont la responsabilité technique a été confiée par le ministère en charge de l'écologie à la LPO Mission Rapaces. Ce plan national d’action s'est appliqué pour une durée de 5 ans, de 2008 à 2012. L’objectif général de ce second plan eétait de consolider les noyaux de populations actuels et d’accompagner la recolonisation naturelle sur des nouveaux sites afin, à terme, d’obtenir une population viable à l’échelle nationale.

Le plan d'actions Pygargue à queue blanche 2012-2022

En 2002, un plan d’actions international en faveur du Pygargue à queue blanche a été rédigé par B. Helander et T. Stjernberg. Il concernait principalement les pays accueillant des populations nicheuses ainsi que les pays concernés par la migration et l’hivernage de l’espèce. Le Pygargue n’étant pas nicheur en France à cette époque, aucune stratégie ni objectif précis n’avait été déterminé pour le pays.

En 2012, face au retour du Pygargue en France, un plan d’actions en faveur du Pygargue à queue blanche a été élaboré par la LPO. Défini pour une période de 10 ans, il visait à favoriser le retour spontané de l'espèce en France continentale et à encourager le développement d’une population viable et pérenne, en particulier par l’amélioration de la qualité de ses habitats de prédilection et de la ressource trophique.

 

Le Plan national d'actions en faveur du Balbuzard pêcheur et du Pygargue à queue blanche 2020-2029

Le Plan national d’action et sa brochure de présentation sont téléchargeables en bas de page.

La durée du plan

Ce plan d’action est mis en œuvre pour une durée de 10 ans.

Les objectifs

Pour le Balbuzard pêcheur, l’objectif est de conserver les populations existantes et d’assurer le retour de l’espèce en France sur l’ensemble des bassins hydrographiques et sur le littoral corse.

Pour le Pygargue à queue blanche, l’objectif est d’accompagner et de favoriser le retour de l’espèce en France en préservant les couples nicheurs et en assurant la concertation entre les différents acteurs agissant en faveur de l’espèce et les usagers.

Pour améliorer l’état de conservation du Balbuzard pêcheur et du Pygargue à queue blanche et pour réduire les menaces pour ces deux espèces, 6 objectifs spécifiques sont identifiés :

  • Acquérir davantage de connaissances sur ces espèces pour améliorer l’efficacité des mesures de conservation
  • Préserver l’habitat des deux espèces et accompagner l’expansion de leur aire de répartition
  • Soutenir les dynamiques de population en réduisant les causes de mortalité et d’échecs de la reproduction
  • Permettre de concilier préservation des espèces et activités humaines
  • Favoriser la coopération internationale avec les pays concernés
  • Coordonner le plan, soutenir les réseaux, promouvoir les échanges et sensibiliser

La stratégie de conservation distingue différentes situations au niveau du territoire avec ses propres problématiques et donc des enjeux spécifiques.

 

Les actions

La stratégie se décline en 10 grandes actions à mettre en œuvre, regroupées en 3 thématiques : la connaissance et veille écologique, les actions de protection et de gestion conservatoire, la communication et l’animation du plan. Chacune des actions a fait l’objet d’une fiche descriptive.

Les acteurs du plan

La coordination technique de ce PNA est assurée par la DREAL Centre-Val de Loire qui a désigné la LPO comme animatrice du plan.

Le PNA dans les régions

Les actions du PNA sont déclinées en région par les DREAL et les structures locales sous la forme de plans régionaux, ou mises en place telles quelles.

Au regard de la reconquête progressive du Balbuzard en Lorraine et de l’installation récente du Pygargue à queue blanche, ces deux espèces ont été associées au sein d’un même projet de déclinaison régionale d’actions en leur faveur pour l’ex-région Lorraine. La DREAL Lorraine a mandaté l’association Lorraine Association Nature (LOANA) pour l’élaboration d’un premier plan régional d’actions pour la période 2015-2020 et un second plan pour la région Grand-Est est en cours de rédaction. Les objectifs étaient de conserver les couples nicheurs et d’accompagner la recolonisation naturelle des deux espèces sur de nouveaux sites pour ce nouveau noyau encore fragile. Le Grand-Est accueillant aujourd’hui deux des trois couples nicheurs de Pygargue à queue blanche français, la région a donc une responsabilité forte pour l’avenir de l’espèce en France.

 

Visiter le site programme

 

dernière mise à jour : 7 juin 2022

Documents à télécharger

PNA en faveur du Balbuzard pêcheur et du Pygargue à queue blanche PDF - 5 MB
Plaquette de présentation PNA Balbuzard pêcheur et pygargue à queue blanche PDF - 14 MB