Coq de roche orange (Rupicola rupicola) - Crédit photo : G FeuilletCoq de roche orange (Rupicola rupicola) - Crédit photo : G. Feuillet

2010-2015 Conservation de l’Avifaune Prioritaire des Départements d’Outre-Mer

Le programme LIFE+ CAP DOM a pour but la protection de la biodiversité ultra-marine. Pendant cinq ans, trois associations ornithologiques locales, un Parc national et la LPO vont se mobiliser pour proposer des actions de terrain nécessaires et innovantes en Guyane, en Martinique et à La Réunion. L’AOMA*, le GEPOG**, la SEOR*** et le Parc national de La Réunion sont les acteurs – clés de ce projet.

Téléchargez la plaquette LIFE+ CAP DOM.

Accéder directement au site internet LIFE+ CAP DOM

Un programme nécessaire :

La biodiversité française est outre-mer. Sait-on que 98% de la faune vertébrée française est concentrée sur 22% du territoire national : en outre-mer ? Que les territoires ultra-marins abritent 4 des 34 « points chauds » de la biodiversité mondiale, 10% des récifs coralliens de la planète, et qu’un hectare de forêt guyanaise recèle plus d'espèces d'arbres que tout le continent européen ?

La richesse de la biodiversité ultra-marine est unique à l’échelle européenne et pourtant elle est menacée. Ainsi sur les 79 espèces d'oiseaux menacés au niveau mondial que compte la France, 72 sont en outre-mer. Nous sommes au 7e rang mondial des pays abritant des oiseaux mondialement menacés, devant l'Equateur et l'Inde.

Ce déclin est considérable et les outils pour y faire face font défaut. Les Directives Oiseaux et Habitats avec le réseau Natura 2000, piliers de la protection de la nature en Europe, sont inapplicables dans les DOM, ces régions biogéographiques étant trop différentes. La LPO se mobilise depuis plus de dix ans aux côtés des associations locales d’outre-mer pour enrayer cette tendance. Le projet « LIFE + Cap DOM » est le résultat de cette collaboration et de cette solidarité inter-associative et entend aller au-delà des trois DOM concernés. En effet, les outils testés sur des sites pilotes ont vocation à être restitués puis répliqués dans les autres territoires d’outre-mer et pays voisins.

Un programme pour inverser la tendance :

Le LIFE+ CAP DOM est le premier programme européen de protection de la nature inter-DOM et inter-associatif. La très forte implication d’acteurs ultra-marins pérennes, leur ancrage institutionnel et culturel, leur expertise écologique et leur créativité, sont des atouts pour agir concrètement et rapidement afin d’ancrer la protection de la biodiversité dans le développement des territoires.

Ce programme permettra de :

  • Concilier activités économiques et conservation des sites pour la préservation d’espèces menacées comme le Coq de roche orange et le Héron agami (VU) en Guyane ou le Moqueur gorge blanche (CR) en Martinique, etc.
  • Expérimenter de nouvelles techniques de gestion conservatoire, pour sauver le Busard de Maillard (EN) et l'Échenilleur à La Réunion (CR) ou encore le Tyranneau Barbu (NT) en Guyane etc.
  • Proposer des outils de prise en compte de l’avifaune ultra-marine : identification des sites d’intérêt majeurs, adaptation du protocole de suivi des oiseaux communs, création de bases de données en ligne etc.

Financé à 50% par la Commission européenne et à 25% par le Ministère en charge de l’écologie, le LIFE+ CAP DOM donne enfin des moyens conséquents aux acteurs locaux de la conservation ultra-marine.

Pour suivre en direct l’actualité du projet : www.lifecapdom.org

logos partenaires cap dom

* AOMA Association Ornithologique de la Martinique.

** GEPOG Groupe d'Etude et de protection des oiseaux

*** SEOR Société d'Etudes Ornithologiques de la Réunion.

Partager