Réserve ornithologique de Saint-Cyr

Réserve ornithologique de Saint-Cyr

Lieu de haltes au printemps et à l’automne ou de plus longs séjours en hiver, le plan d’eau de Saint-Cyr a toujours attiré les oiseaux. Pour développer l’intérêt du site en accueillant plus d’espèces sur de plus longues périodes, la LPO Vienne a créé en 2009 une réserve de 40 hectares. Cette zone humide, aujourd’hui restaurée, offre ainsi toute l’année une faune et une flore diversifiées.

Sentiers, observatoires, panneaux d’information… permettent à tous les publics sa découverte. Paysage de terre et d’eau, ce lieu atypique est un bel exemple de cohabitation entre les hommes et les oiseaux !

Sentier rose : ce circuit balisé, ponctué de trois observatoires, équipés de panneaux informatifs, vous permet de découvrir le site à votre rythme en toute liberté.

Sentier orange : ce circuit « accompagné » vous permet, lors d’une visite guidée par un animateur-nature de la LPO, de pénétrer au cœur de la réserve et de découvrir les secrets et la richesse de la vie du site.

Fruit d’un travail de concertation, le site est labellisé « Tourisme et handicap ». Les sentiers et les observatoires sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et les panneaux sont traduits en braille. Des livrets d’oiseaux en relief et des planches pédagogiques à toucher sont également mis à disposition lors d’animations.

 

Les oiseaux défilent avec les saisons !

Dès le printemps, admirez les parades nuptiales des grèbes huppés et des petits gravelots… dans un univers sonore vibrant de chants, de stridulations, de coassements et du vent dans les saules et les roseaux.

En été, ce sont les chenaux et fossés qui vous guideront jusqu’aux sternes pierregarins. Vous serez surpris de découvrir cet oiseau qui s’est installé à la faveur d’un îlot de terre nue aménagé à leur intention. Des radeaux à sternes ont également été aménagés.

En automne, ce sont les limicoles qui s’arrêtent le temps d’une escale à Saint-Cyr. Pointez vos jumelles sur les vasières, créées dans ce paysage minéral, propices à l’accueil de ces échassiers.

En hiver, de nombreux canards venus des pays nordiques trouvent refuge sur le plan d’eau de Saint-Cyr et sa réserve. En scrutant les oiseaux présents sur le lac, vous tomberez peut-être sur des fuligules milouin ou morillon flottant comme des bouchons ou même sur un plongeon imbrin s’adonnant à des apnées prolongées.

dernière mise à jour : 23 novembre 2022