Mésange bleue

Conseil Biodiversité
Partager :
Mésange bleue (Cyanistes caeruleus)

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) © Pixabay

Description

  • Longueur : 11,5 cm
  • Poids : 10-12 grammes.

Légèrement plus petite que la Mésange charbonnière Parus major, c’est le seul passereau en Europe au plumage bleu et jaune. Elle se distingue par une large calotte, les ailes et une grande partie de la queue bleues. Les joues et le bord de la tête sont blancs avec une bande oculaire noirâtre. Le dos est gris verdâtre et le dessous jaune. Le plumage des deux sexes est quasiment identique. C’est une espèce sédentaire, répandue et très commune.

Voix - cri : tsi-tsi aigu - chant : reprend les éléments du cri en les prolongeant : tsi-tsi-tsou hou-hou-hou.

Répartition

La mésange bleue est l’un des d’oiseaux le plus commun de France : on la trouve sur tout le territoire.

Habitat

Elle est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Elle peut occuper des nichoirs de type boîte aux lettres ou balcon avec un trou d’envol de 28 mm.

Biologie, reproduction

Le nid est construit dans des trous d’arbres ou des nichoirs. Il se compose d’une base de mousse et de poils divers. La reproduction a lieu d’avril à juin (une à deux couvées) – 6 à 15 œufs sont pondus. Leur incubation dure 13 à 14 jours. L’envol a lieu à 18-20 jours. La mésange bleue a une prédilection pour les forêts de feuillus où elle vit toute l’année. Des rondes de mésanges composées d’adultes et de jeunes se forment en hiver.

Nourriture

Elle se nourrit essentiellement d’insectes, de chenilles, de mouches, de charançons, d’araignées. Elle devient granivore durant l’hiver, ne dédaignant pas également les baies et les fruits sauvages.

C’est un hôte régulier au nourrissage hivernal, qui fréquente tous les genres de mangeoires grâce à des facultés psychiques particulièrement développées. Elle exploite une grande variété d’aliments et apprécie en particulier la margarine et la végétaline (graisses végétales), les cacahuètes, les noix et noisettes placées en chapelet, les fruits et les graines comme le tournesol noir.

Statut

  • Espèce intégralement protégée (arrêté ministériel du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection) ; 
  • Espèce inscrite à la directive oiseaux 79/409/CE.

 

Pour en savoir plus, téléchargez la fiche espèce de l'Observatoire des Oiseaux des Jardins ci-dessous.