Accueillir le hérisson dans son jardin

Conseil Biodiversité

Le Hérisson d’Europe est un excellent auxiliaire de culture, ce qui lui vaut d’être très apprécié des amateurs de jardinage. Sa vie est est semée d’embûches mais nous pouvons tous rendre notre jardin accueillant pour ce petit mammifère, par des actions simples permettant de préserver son habitat et de veiller à sa sécurité.

Jeune hérisson dans un jardin en journée par Alexas_Fotos (pixabay)

Jeune Hérisson d'Europe dans un jardin © Alexas_Fotos (Pixabay)

Haro sur l’utilisation des pesticides !

La dispersion massive des fourrés denses, la déforestation et les pesticides ont conduit beaucoup de hérissons à se réfugier dans nos jardins. Hélas ces derniers ne garantissent pas toujours la tranquillité escomptée.

Un jardin accueillant pour le hérisson est un jardin écologique ! Bannissez les produits chimiques de votre jardin. Granulés anti-limaces, anti-fourmis, insecticides, raticides, herbicides et engrais chimiques tuent les proies potentielles du hérisson et risquent de l’empoisonner par la même occasion. À la place utilisez des produits naturels : de la cendre contre les limaces, du marc de café comme répulsif à puceron (et engrais), et du guano ou du purin d’ortie comme engrais.

Dangers et pièges du jardin

Plusieurs éléments ou objets peuvent constituer des pièges pour la petite faune sauvage... L’occasion rêvée de faire un peu de ménage dans le jardin ! Partez à la recherche de tous les objets dans lesquels le hérisson pourrait se coincer ou se blesser… Filets de cultures ou à légumes, cerclages en plastique de canettes, bouts de grillage, boîtes de conserve, verre brisé...

Vous avez une mare, un bassin ou une piscine ? Même s’il est bon nageur, le hérisson risque de s’y noyer. Assurez-vous de lui permettre de sortir de l’eau à l’aide d’une petite planche ou d’un grillage.

Une simple planche rugueuse ou un bout de grillage peut aider les hérissons à sortir d’une piscine ou d’un point d’eau. Photo Cécile Rousse

Conservez vos tas de végétaux !

Ne les brûlez pas, en particulier à l’automne ! Ils peuvent abriter un hérisson en léthargie.

Attention aussi aux coups de fourche ! Vérifiez au préalable qu’il n’abrite pas un hérisson.

Soyez très attentifs lorsque vous passez la tondeuse près des haies. Les blessures sont nombreuses chaque année surtout au moment du printemps quand l’herbe est haute et grasse.

Créez des passages et maintenez les zones de circulation

Lors de ses randonnées nocturnes, le hérisson parcourt son territoire en quête de nourriture ou d’un partenaire lors de la reproduction. Pour se déplacer, il suit les éléments linéaires du paysage (haies, bandes enherbées, bas de murs) appelés corridors écologiques. Les barrières, grillages et murs entravent sa libre circulation.

Il est donc conseillé de :

  • maintenir des bandes enherbées le long des haies, des murs, des palissades, autour des cabanes de jardin et des arbres sur 1 mètre de large
  • créer des passages entre les jardins de 15x15 cm, au ras du sol, en retournant les grillages et/ou en insérant un passage spécial hérisson (type passage à microfaune métallique hérisson)
  • privilégier l’utilisation de grillage à grandes mailles, plus perméable à la faune sauvage

 

Petits biotopes du jardin favorables au hérisson

Différents éléments paysagers du jardin peuvent être mis en place pour favoriser l’accueil du hérisson, en lui procurant un gîte et/ou de la nourriture, éléments essentiels à sa venue.

  • Planter des haies champêtres, elles fournissent abri et matière première pour confectionner le nid
  • Privilégier une végétation diversifiée : gazon, pissenlits, mousses, fleurs, plantes diverses, buissons, haies, arbustes, arbres...Elle peut à la fois fournir un abri et elle favorise le développement d’insectes, ressource alimentaire principale du hérisson
  • Cultiver un potager, le hérisson en est un auxiliaire indispensable pour éliminer les invertébrés indésirables
  • Stocker un tas de bois contre un mur, avec un espace dessous pour installer un nid
  • Faire un tas de compost, il constituera une source de chaleur et de nourriture abondante pour les jeunes
  • Installer une cabane de jardin, le hérisson pourra se glisser dessous. Elle procurera un abri étanche idéal pour mettre les petits au monde
  • Aménager une rocaille avec des espaces creux, pour farfouiller, chasser et se cacher
  • Laisser les vieilles souches d’arbres creux, elles sont riches en insectes
  • Procurer au hérisson des endroits abrités de la pluie et du vent, comme des dessous d’escaliers

Installez un gîte à hérisson

Quand il n’est pas en recherche de nourriture ou d’un partenaire et, que ce soit pour dormir pendant la journée, pour hiberner ou pour élever ses jeunes, le hérisson est toujours en quête d’un abri. Vous pouvez installer dans votre jardin un gîte à hérisson ou bien le construire vous-même.