Martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis) - Crédit photo : Manon JeantyMartin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis) - Crédit photo : Manon Jeanty

carte membres 720La France compte actuellement plus de 70 structures de sauvegarde de la faune sauvage, de taille et de fonctionnement très hétérogènes. Dans un souci de cohésion, dix-huit centres de soins et de réhabilitation, dont les sept centres gérés par la LPO se sont regroupés au sein d’un collectif pour créer le réseau national « Centres de soins faune sauvage ». Leur objectif commun ? Améliorer les pratiques et la prise en charge des animaux sauvages en détresse. Ce réseau permet en outre de répondre aux besoins actuels des structures membres: études et suivis, veille, partage d’expérience, outils de reporting, formation des professionnels et bénévoles….

Sortir les centres de soins de la précarité

Du fait du réchauffement climatique, d’une urbanisation galopante, de l’expansion des zones périurbaines et de la disparition des milieux naturels, la faune sauvage est de plus en plus impactée. Les épisodes de canicules, de pollutions et de tempêtes créent chaque année des pics d’activités qui sont de plus en plus difficile à absorber.

D’autre part, de plus en plus sensibles aux questions de protection de la nature et de bien-être animal, les citoyens se tournent vers les centres de soins qui sont à l’heure actuelle la seule réponse à la souffrance d’animaux sauvages.

Résultat : en 3 ans les centres de soins ont connu une augmentation de 44%  du nombre d’animaux sauvages accueillis alors qu’ils subissent une baisse de leurs subventions.  Augmenter le nombre de soigneurs qualifiés est donc devenu impossible. C’est dans ce contexte de crises annuelles et de précarité globale de moyens qu’est née la volonté d’une réforme en profondeur d’un système qui n’est actuellement pas dimensionné pour porter à lui seul la protection de la faune sauvage en détresse en France métropolitaine et outre-mer.

Une association, loi 1901

Après une année d’échanges et de travail : rédaction des statuts, validation du fonctionnement, planification des objectifs et actions prioritaires…, le réseau « Centres de soins faune sauvage » est aujourd’hui une association à part entière (publication au JO le 04/01/2020).

Afin de développer et de lancer les premières grandes actions du réseau « Centres de soins faune sauvage », la LPO a souhaité faire bénéficier celui-ci de l’arrondi en caisse national réalisé par les magasins Nature & Découvertes entre septembre et décembre 2019.

Le réseau a ainsi pu recruter son coordinateur et dispose aujourd'hui d’un site internet, d’une page facebook, Twitter, Instagram.

Les sept centres de sauvegarde LPO sont membres fondateurs et six sont au Conseil d’Administration. Aujourd’hui, les centres de soins habilités peuvent adhérer et rejoindre ce réseau.

Les Centres de soins pour la Faune Sauvage : des professionnels au service de la faune en détresse

La vocation première des centres de soins consiste à recueillir les animaux sauvages en détresse trouvés généralement par des particuliers, les soigner et les réinsérer dans leur milieu naturel une fois qu’ils sont totalement rétablis. Le volume d’animaux pris en charge par ces centres de soins a considérablement augmenté ces dernières années, notamment à cause du changement climatique. Ces structures de soins réglementées assurent également un rôle de veille sanitaire, de formation et de sensibilisation du public aux problèmes de cohabitation avec la faune sauvage.

Les centres du réseau « Centres de soins faune sauvage » prennent en charge plus de 43 000 animaux par an, appartenant à près de 130 espèces différentes, dont une majorité d’espèces protégées.

Le réseau compte 26 capacitaires et spécialistes des soins à la faune sauvage, 63 salariés, 81 services civiques, plus de 300 stagiaires et près de 1 200 bénévoles réguliers. Les centres couvrent 56 départements en France, et sensibilisent 150 000 personnes par an (sans compter plusieurs millions de personnes touchées sur les réseaux sociaux).

Les objectifs du réseau « Centres de soins faune sauvage »

La diversité géographique et de compétences fait la richesse du réseau « Centres de soins faune sauvage », sa force et sa pertinence à organiser un avenir global pour les centres de soins.

Ses objectifs principaux  sont :

  • Professionnaliser les pratiques des Centres de soins de la faune sauvage
  • Développer des formations harmonisées pour former le personnel des centres
  • Faire reconnaître les centres de soins comme des acteurs essentiels de la protection de la faune sauvage
  • Apporter un soutien aux centres de soins en périodes de crises, ainsi qu’un appui logistique et politique
  • Mutualiser les expériences et les compétences
  • Faire évoluer la réglementation régissant l’activité des soins à la faune sauvage
  • Imaginer un système de fonctionnement nouveau pour sortir les centres d’une situation de crise et de précarité de moyens
  • Réaliser des suivis, pour mieux comprendre les causes de détresse des animaux sauvages et alerter les pouvoirs publics sur la disparition de certaines espèces

Ensemble, inventons un modèle durable de soins à la faune en détresse, pour mieux protéger les animaux sauvages et pérenniser les compétences des soignants.

logo

Partager