PV LPOInfoFRANCE 48 NewBD-9956 dons, 57 406,38 euros affectés directement aux actions de préservation, voici les résultats d'une belle mobilisation en faveur de la biodiversité dans les Pyrénées.

Dès 2011, ces moyens financiers ont permis de cofinancer deux actions principales de notre programme transfrontalier « Pyrénées Vivantes ».

Durant l'été, une partie de ces dons a permis de poursuivre le travail de longue haleine qui consiste à baguer à l'aire de jeunes vautours percnoptères : 13 jeunes ont été bagués dont 11 en vallée d'Aspe et d'Ossau, un en Hautes-Pyrénées et un en Ariège. A cette occasion, le bagueur recueille également des informations sur la typologie de l'aire de nidification et des données morphologiques et biométriques.

A l'automne, des sites de nourrissage destinés au Gypaète barbu ont été également soutenus. Dès le mois de novembre, nos partenaires du réseau « Casseur d'os » (réseau de suivi de l'espèce sur les Pyrénées) portent des os et des pattes d'ongulés sur une quinzaine de sites selon un protocole commun, pour accroître l'attractivité alimentaire des territoires.

En 2012, le solde des financements recueillis lors de la campagne de dons a permis d'une part de soutenir une action de concertation auprès d'EDF pour éviter que les activités de l'industriel ne perturbent la reproduction des rapaces rupestres et d'autre part de mener à bien la création d'une exposition « Becs et ongles » pour la préfiguration du nouveau Muséum des Pyrénées à Bagnères de Bigorre.

Partager