28 mars 2012

logos fne lpoSamedi 31 mars, France Nature Environnement réunit son assemblée générale à Rochefort sur Mer (Charente-Maritime), au Forum des Marais.

Fédération de plus de trois mille associations de défense de la nature et de l'environnement, FNE fédère aussi des associations nationales et internationales : La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), Humanité et Biodiversité (anciennement Ligue Roc), Surfrider Fundation Europ (SFE), Fédération Française de Randonnée Pédestre (FFRP), Association Nationale de Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturne (ANPCEN)...

Mouvement citoyen, FNE s'est fortement mobilisée, à tous ses échelons, durant la période pré-électorale pour pouvoir peser sur les programmes des candidats. Ainsi, FNE a reçu lors de son congrès du 28 janvier dernier, sept candidats à la présidentielle en les invitant à s'engager pour un « contrat environnemental ». Une occasion pour eux de préciser leur programme en matière de politique environnementale. S'ajoutait au dispositif la mise en ligne d'une carte de France qui recense les combats et les acquis les plus symboliques portés par nos associations. Complémentaire de cette carte, celle diffusée par la LPO sur les enjeux de biodiversité a renforcé notre message commun : relever le défi de la crise environnementale qui nous sortira de la crise globale. Humanité et Biodiversité a, quant à elle, questionné les candidats pour aider les français à juger de leur engagement en matière de biodiversité. Partout, le mouvement FNE témoigne de sa culture : force de proposition, expertise indépendante et engagement militant.

L'Assemblée Générale, qui sera suivie de la présentation du film « Un siècle pour les oiseaux » par Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO, est traditionnellement un moment festif de rassemblement du mouvement. Cette année, elle revêt un caractère particulier puisqu'elle sera l'occasion de fêter le centenaire de l'un de ses vénérables membres : la LPO !

FNE, c'est des milliers de bénévoles et de salariés mobilisés, souvent sur leur temps libre, pour défendre la nature et l'environnement. Des dizaines d'espaces naturels gérés, des centaines de recours contentieux pour faire respecter la protection du littoral et des espaces naturels protégés et les espèces en danger, des milliers de sorties natures, des collectes de déchets le long des rivières et sur les plages, des mesures de la qualité de l'eau, des manifestations militantes de nos sentinelles de la nature (gaz de schiste, nucléaire, offshore profond, OGM...)...

Si la Nature ne paye pas en « monnaie sonnante et trébuchante » le service qu'on lui rend, elle nous le rend au centuple en nous offrant un cadre de vie qui conditionne notre santé et les conditions de la vie humaine sur la Terre.

Bruno Genty, président de FNE : « Nous avons coutume de dire que l'environnement est notre employeur mais qu'il ne paye qu'en nature. Aussi, nous avons besoin du soutien de la population pour pouvoir continuer à assumer nos fonctions et donner les moyens à nos associations de poursuivre leur œuvre d'intérêt général. »

Partager