refuge nicolas macaire1 720 275pix

Nichoir Refuge LPO - Crédit photo : Nicolas Macaire / LPO

Refuge LPO dans les Yvelines

 

Nous voici chez Catherine Duhem, à Plaisir (78), qui observe avec passion les hirondelles, mésanges et fauvettes.

Cette année, la première hirondelle est arrivée le 10 avril. « Quand je l’ai vue tournoyer au-dessus de mon jardin, j’étais contente. J’attendais les hirondelles. Et puis c’est émouvant de savoir qu’elles reviennent d’un long voyage en Afrique. » Le poste d’observation privilégié de Catherine, 60 ans, est situé juste derrière la fenêtre de sa cuisine, où se trouvent en permanence une paire de jumelles et deux guides ornithologiques. « De là, j’ai une vue panoramique sur mon jardin. Je pourrais y passer des heures. Cela agace parfois un peu mon mari…, je n’ai aucune formation d’ornithologue mais j’ai toujours vécu en observant la nature. J’ai toujours habité dans cette ferme familiale, créée par mes grands-parents en 1909. Autrefois ce n’était que la campagne avec des champs et des vergers tout autour. Ma philosophie n’est pas de me battre contre la nature, mais de faire avec ! D’où la philosophie de mon jardin un peu fouillis. Je n’utilise aucun pesticide, j’ai même arrêté, il y a trois ans, le désherbant pour les allées de graviers ! Je suis venue à la LPO et au Refuge par l’intermédiaire d’articles lus dans les magazines : il s’agit d’un engagement solidaire » !

Texte © Catherine Duhem

63204 duhem s8a0026

Partager