logo rte 300Si la problématique avifaune a commencé à être prise en compte par les gestionnaires du réseau électrique dès la fin des années 1980, ce n’est qu’à partir de 2004 que les échanges entre la LPO et RTE se sont véritablement formalisés. Au travers de ces échanges, qui n’ont cessé de s’enrichir au fil des ans, nous avons appris à mieux nous connaitre et à nous comprendre, à débattre des problèmes et à chercher des solutions ensemble.

L’objectif de la collaboration LPO / RTE initiée il y a 13 ans, consiste à améliorer la prise en compte de la biodiversité, notamment de l’avifaune, dans les pratiques de l’entreprise, mais également d’aider RTE à réduire l’impact des oiseaux sur le réseau électrique.

Cette dynamique a permis la mobilisation et la coordination des réseaux respectifs et la mutualisation des savoir-faire. Elle a donné lieu à de très nombreuses actions et réalisations comme nous allons le voir.

Le CNA, un outil novateur pour un travail collaboratif

Tout d’abord, le rapprochement s’est fait à travers la création du Comité national avifaune (CNA) en 2004. Cette instance consultative qui rassemble RTE, Enedis, FNE et la LPO s’intéresse à des questions techniques liées à l’amélioration des infrastructures du réseau électrique d’un point de vue environnemental (notamment diminuer l’impact sur les oiseaux). Elle favorise les relations au niveau régional et local entre les opérateurs et le réseau des naturalistes, permettant une meilleure prise en compte des problématiques de chacun. En savoir plus

Par la suite, la LPO et RTE ont engagé un certain nombre d’actions communes notamment concernant la mortalité avifaune dues aux installations électriques comme la contribution à un projet de thèse sur la mortalité par collision avec les lignes HT et THT (2012-2015), l’appui à la conception et au développement de matériels innovants pour la protection des oiseaux et la création d’un poste de médiateur environnemental de 2011 à 2014, renouvelé jusqu’à 2018.

Cigogne blanche (Ciconia ciconia) au nid - Crédit photo : RTECigogne blanche (Ciconia ciconia) au nid - Crédit photo : RTE

Un partenariat en faveur de la biodiversité

La première convention de partenariat entre les deux structures a été signée en 2013. Le partenariat a abouti à la mise en œuvre d’actions spécifiques en faveur de la biodiversité, comme par exemple l’élaboration :

  • De fiches techniques (cahier technique Oiseaux et lignes électriques) pour faciliter les coopérations locales entre RTE et le réseau LPO ; le travail des équipes de terrain ;
  • D’un dépliant d’identification (espèces, nids, œufs) des espèces protégées nichant sur les pylônes ou installations électriques, et sur les périodes de nidification ;
  • D’un guide répertoriant l’ensemble des missions développées par la LPO France et ses associations locales avec RTE ;
  • D’un abécédaire de la protection des oiseaux dans les activités de maintenance comportant des fiches techniques des sujets tels que la nidification sur pylône, les microcoupures, les balises avisphères ;
  • ...

Elle a aussi permis un soutien apporté à des programmes en faveur d’espèces remarquables, patrimoniales et dont la préservation est liée aux questions du réseau électrique: en 2013 la coopération a porté sur le balbuzard pêcheur, en 2014 sur les rapaces nocturnes, notamment sur le grand-duc d’Europe, et en 2015 sur le Gypaète barbu.

Concernant le balbuzard pêcheur, celui-ci fait l’objet d’un programme de suivi par caméras de nids dans le Loiret appelé Objectif Balbuz@rd financé par RTE. Voir les images des nids en direct : ici.

Cet accord a été renouvelé et développé en janvier 2017 pour les 3 prochaines années de 2017 à 2019.

En effet, le partenariat LPO – RTE prend désormais de l’ampleur. S’il voit le prolongement des actions d’accompagnement menées par la LPO sur les métiers de RTE en faveur d’une meilleure prise en compte de l’avifaune, il comprend désormais deux nouveaux sujets techniques supplémentaires.

La LPO va travailler sur les interactions entre l'avifaune et la qualité de l’électricité. Pour cela, les deux organisations s'appuieront sur les connaissances et retours d'expériences engrangés de part et d'autres, mais aussi sur les données comportementales avifaune dont elles disposent. Ce partage d’expérience favorisera la conception et le développement de solutions techniques à ces problèmes.

La LPO et RTE vont également travailler ensemble sur le Programme R&D « environnement et société ». Le premier axe identifié est la relecture par la LPO du protocole du projet de recherche sur l'efficacité des balises avifaunes.

Autres nouveautés du partenariat - et ce dans le cadre d’une convention de mécénat- la LPO et RTE se rejoignent sur un sujet d'intérêt commun : la migration des oiseaux. En effet, pour RTE, mieux connaître la migration permettra de mieux baliser les lignes du réseau de transport d'électricité pour éviter les collisions.

En ce sens, RTE participera pour la toute première fois en tant que partenaire de la LPO, aux journées européennes de la migration (voir : https://eurobirdwatch.lpo.fr/) en octobre 2017. Cet évènement vise à sensibiliser le grand public à la migration des oiseaux via des sorties de terrain, des observations, des conférences ou des expositions, etc. sur des sites propices à l'observation des oiseaux migrateurs. Une bonne occasion pour rapprocher les équipes de RTE de celles de la LPO.

Allant de pair avec ces journées européennes de la migration, RTE soutiendra également la LPO sur le projet de réalisation d'un atlas de la migration des oiseaux en France, projet scientifique mené notamment avec le Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN).

Des coopérations locales partout en France

En prolongement de ce partenariat national, de très multiples échanges ont lieu entre le réseau LPO et RTE en régions. En 2016, 22 associations locales LPO étaient, en effet, concernées par des échanges avec RTE dans les 7 régions RTE et parmi celles-ci, 16 avaient signé une convention pluri-annuelle avec le gestionnaire du réseau électrique.

RTE (Réseau de transport d'électricité)

RTE, Réseau de Transport d’Electricité, est une entreprise de service. Sa mission fondamentale est d’assurer à tous ses clients l’accès à une alimentation électrique économique, sûre et propre. RTE connecte ses clients par une infrastructure adaptée et leur fournit tous les outils et services qui leur permettent d’en tirer parti pour répondre à leurs besoins, dans un souci d’efficacité économique, de respect de l’environnement et de sécurité d’approvisionnement en énergie. A cet effet, RTE exploite, maintient et développe le réseau à haute et très haute tension. Il est le garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité ou industriels directement raccordés au réseau de transport. 105 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 50 lignes transfrontalières connectent le réseau français à 33 pays européens, offrant ainsi des opportunités d’échanges d’électricité essentiels pour l'optimisation économique du système électrique. RTE emploie 8500 salariés.

Plus d’infos : http://www.rte-france.com/fr

Partager