Relâché de Guillemot - Crédit photo : Gilles Bentz / LPORelâché de Guillemot - Crédit photo : Gilles Bentz / LPO

Notre Intervention

Une des premières missions de la LPO est de venir en aide à la faune sauvage en détresse, notamment aux oiseaux, qu'ils soient mazoutés, blessés, trop jeunes ou anormalement affaiblis.

C'est pourquoi, la LPO a créé des centres de sauvegarde pour recueillir les animaux en détresse dans lesquels ils sont pris en charge par des équipes compétentes.

C'est depuis 2000, en réaction à la catastrophe de l'Erika, que la LPO a mis en place, sur ses fonds propres, ce programme spécifique « Oiseaux en détresse ». Le programme est chargé d'animer le réseau des centres de sauvegarde LPO (8 structures) et les réseaux de collecte et de transport (24 réseaux), de gérer les 2 Unités Mobiles de Soins (« SAMU » des oiseaux), de mettre en place un plan d'actions et de sensibiliser le grand public. Il est aussi missionné lors des situations « dite de crise » (grippe aviaire, marées noires, tempêtes, vagues de froid…).

Votre rôle

Vous pouvez vous aussi agir pour la faune sauvage en choisissant de devenir Biodiv'acteur secouriste de la nature, pour cela, il vous suffit de consulter notre page « agir pour la faune en détresse ».

Chaque année, grâce à l'implication de nombreux Biodiv'acteurs, la LPO vient au secours de plusieurs milliers d'oiseaux.

Si vous souhaitez participer, rapprochez-vous du Centre de sauvegarde LPO le plus proche de chez vous.

Portrait de Noriane Rhouy

Noriane, Biodiv'actrice, a choisi de « secourir »

Au Centre de sauvegarde, j'ai retrouvé tout ce qui me passionnait : les animaux, le soin, et même l'étude comportementale. Un évènement marquant fut le relâcher d'un Pingouin torda, arrivé au centre épuisé, pris au piège dans des filets de pêche. Tous nos efforts semblent alors récompensés par la magie d'un instant.
Noriane Rhouy, 21 ans, bénévole au Centre de sauvegarde de Gironde.
Portrait de Christophe Blanchard

Christophe, Biodiv'acteur, a choisi de « secourir »

Œuvrer pour les animaux en détresse procure une joie sans pareil. Rendre sa liberté à un animal soigné constitue une récompense pour tous les efforts consentis pour sa rémission. Lors de mon premier relâché, émouvant et motivant, j'ai eu la confirmation que cet engagement m'était précieux et essentiel.
Christophe Blanchard, 35 ans, bénévole au Centre de sauvegarde de Gironde.
Portrait de Bernard Monéger

Bernard, Biodiv'acteur, a choisi de « secourir »

Après des décennies au service des humains, consacrer du temps à l'environnement me procure une grande satisfaction. Le Centre reçoit régulièrement des oiseaux protégés pourtant « truffés » de plomb. L'éducation et la sensibilisation, autre volet de l'action de la LPO, sont de toute évidence essentielles.
Bernard Monéger, 64 ans, bénévole au Centre de sauvegarde de Gironde.
Portrait de Jean-Michel Menier

Jean-Michel, Biodiv’acteur, a choisi de « secourir »

J’ai rejoint la LPO grâce à Renée, bénévole touchée par le problème des naissances massives des goélands en zone industrielle les vouant à une mort certaine. Le reste de l’année, je fais « l’ambulance » pour la faune sauvage et dans l’urgence, je réchauffe, nourris, nettoie les plaies. Quelle joie d’apprendre grâce au baguage, que l’un de vos petits rescapés a engendré une nichée ! Jean-Michel Menier, 51 ans, Groupe LPO Morbihan depuis 2006

Partager