Le mal-aimé

Actualité

Le Frelon européen est un insecte mal-aimé. Souvent, lorsqu’il installe son nid sur (ou dans !) une maison, on appelle les pompiers pour le faire disparaître à grands jets de produits chimiques. Et c’est fort dommage car c’est un grand prédateur d’insectes (dont le Frelon asiatique !). Il est très pacifique vis-à-vis des humains.

Frelon

Frelon © Frédéric Malvaud

A la différence des guêpes, il ne vient pas tourner autour de vous quand vous pique-niquez dehors et ses piqûres, pour être douloureuses, sont moins dangereuses que celles des abeilles.

Il y a une seule règle de sécurité : laisser une zone de tranquillité (pas de passage) autour du nid. L’idéal est de 4 mètres, mais le nid installé chez nous oblige à passer à 2 mètres quotidiennement. Et la cohabitation se passe sans encombre !

Nid de frelons

Nid de frelons © Frederic Malvaud

La colonie a élu domicile dans le tronc pourrissant d’un cerisier. Pourtant, nous avions installé un nichoir à frelon en hauteur sur la maison, mais le cerisier était plus attirant. Au bout d’une quinzaine de jours de construction, le nid fait déjà plus de 20 cm ! Il est rare de le voir car en général, il est installé en hauteur, ici à 2 mètres du sol seulement.

La colonie doit entretenir une température de 30°C à l’intérieur du nid… et donc début octobre, elle sera désertée. Les frelons n’y reviendront pas car ils changent de lieu tous les ans.