Cigogne noire (Ciconia nigra) et Cigogne blanche (Ciconia ciconia) - Crédit photo : A. JorisCigogne noire (Ciconia nigra) et Cigogne blanche (Ciconia ciconia) - Crédit photo : A. Joris

Deux espèces de Cigognes sont présentes en France : la Cigogne blanche (Ciconia ciconia), la plus connue et la plus commune et la Cigogne noire (Ciconia nigra), espèce discrète et rare.

La Cigogne noire

La Cigogne noire est un échassier de grande taille, à peine plus petite que sa consœur la Cigogne blanche, mais nettement plus sombre. L'adulte est reconnaissable à son manteau noir, qui présente des reflets finement irisés de vert et de pourpre. Seuls le dessous de la queue, le ventre et les aisselles sont blancs. Les pattes sont rouge-vif, le bec et le tour de l'oeil rouge carmin.

En France, elle installe généralement son nid dans les grandes zones boisées, à proximité de zones humides et très sensible au dérangement. Une trentaine de nichées sont connues et suivies chaque année. Un réseau cigogne noire s'est organisé à l'Office national des forêts, en collaboration avec la LPO.

En savoir plus

La Cigogne blanche

La Cigogne blanche est la plus connue de tous, réputée pour être un oiseau symbolique et de bon augure. Une célèbre légende du nord de l'Europe conte que la Cigogne blanche est chargée d'apporter les bébés aux jeunes parents. Reconnaissable avec son corps blanc et noir sur une partie de ses ailes noires, son bec et ses pattes sont rouges. Le nid de la Cigogne blanche est toujours placé dans des lieux hauts et découverts, faciles d'accès pour ces grands oiseaux. On les trouve ainsi sur des tours, des clochers, des pylônes, des arbres où plusieurs nids peuvent se côtoyer... Alors qu'elle faillit disparaitre de France dans les années 1974, cette espèce a bénéficié de son statut d'espèce protégée et de la préservation des habitats qu'elle fréquente. À ce jour, l'espèce se porte bien.

En savoir plus

Partager