Macareux moine (Fratercula arctica) - Crédit photo : Armel DeniauMacareux moine (Fratercula arctica) - Crédit photo : Armel Deniau

1912 : première mise sous protection de l’archipel par le préfet des Côtes du Nord qui, sur l’initiative de la Ligue française pour la Protection des Oiseaux nouvellement créée, interdit la chasse des Macareux moine aux Sept-Iles.

1976 : classement en Réserve Naturelle Nationale et gestion confiée à la LPO 280 ha : surface classée en Réserve Naturelle Nationale comprenant 40 ha d’îles et îlots et 240 ha d’estran.

4000 ha : superficie totale concernée par l’arrêté de classement en zone protégée, comprenant la zone de protection interdite à la chasse (rayon d’un mille à partir de la laisse de basse mer).

6 : nombre de salariés permanents de la station LPO dont trois personnes dont un mi-temps travaillant sur la gestion de la Réserve Naturelle, deux personnes dont un mi-temps sur le Centre de sauvegarde LPO, une animatrice et un responsable de la maison de la réserve. A cela s’ajoute un saisonnier à la boutique et trois services civiques.

1 700 000 : nombre de visiteurs de la station LPO de l’Ile Grande entre 1984 (date de l’ouverture) et 2009. 20 000 personnes (10 000 scolaires) participent, en outre, tous les ans, aux animations qu’elle organise.

25 000 : nombre de couples d’oiseaux marins nicheurs sur l’archipel des Sept-Iles, dont 21880 couples de Fous de Bassan recensés en 2010 sur Rouzic qui accueille la plus importante colonie française.

19 : nombre de blanchons (jeunes de phoques gris) nés en 2010 sur l’archipel

15 kms : distance réalisée par les images du direct provenant de la colonie de Fous de Bassan, grâce à une transmission hertzienne qui relie la station LPO de l’Ile Grande à Rouzic. Une caméra installée sur l’île permet d’observer, sans les déranger, les oiseaux marins durant toute la saison de reproduction, de fin janvier à début octobre, depuis un espace dédié dans la station LPO de l’Ile Grande.

Partager