Crédit photo : Zentilia / FotoliaCrédit photo : Zentilia / Fotolia

la LPO, à travers le programme FAME, s'est intéressée aux premiers projets de parc éolien en mer sur les côtes françaises et a proposé à chaque responsable environnemental d'accompagner leur projet.

L'enjeu est d'identifier, au regard du lien fonctionnel des oiseaux avec la zone, les impacts occasionnés sur l'avifaune marine. Cependant, en raison de la diversité des facteurs impliqués dans l'écosystème (espèce, site, météo, etc.), du caractère nouveau de l'activité en milieu marin et de l'amélioration technologique des aérogénérateurs, les menaces pour les oiseaux marins restent encore largement méconnues et l'évaluation des impacts engendrés par un projet n'est, à ce jour, pas exhaustive.

D'une manière générale, les migrateurs seraient plus touchés que les oiseaux sédentaires, qui eux s'accoutumeraient progressivement à ces structures mais il existe trop peu de données et de certitudes sur l'impact des parcs à l'égard de chaque espèce d'oiseau marin.

L'exigence de mesures environnementales suffisantes doit être d'autant plus respectée que les sites de projet éolien se situent à proximité de ZPS existantes, certains y étant même inclus. Toutefois, la vigilance ne doit pas être moindre envers les autres projets puisque certains se situent au voisinage de zones marines non-inclues en ZPS qui ont pourtant montré de forts effectifs d'oiseaux. De plus, les impacts cumulatifs sur l'avifaune marine, résultante de toutes les activités humaines en mer, complexifient encore l'analyse des impacts engendrés par l'éolien offshore seul.

Téléchargez le rapport bibliographique sur l'éolien offshore rédigé dans le cadre du programme FAME

Lors de la journée de rencontre des partenaires français, à Paris (20 février 2013), une restitution sur les travaux réalisés dans le cadre du FAME a été présentée.
Téléchargez le support de présentation.

Partager