Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo) et Fou de Bassan (Morus bassanus) - Crédit photo : Gilles BentzGrand Cormoran (Phalacrocorax carbo) et Fou de Bassan (Morus bassanus) - Crédit photo : Gilles Bentz

En recueillant les oiseaux blessés retrouvés sur les plages ou en mer, les centres de soins constituent une source d'information importante sur les interactions entre activités humaines et oiseaux de mer. Dans le cadre de FAME, plusieurs centres de sauvegarde littoraux ont fourni de précieux éléments sur les causes d'accueil de ces oiseaux.
Ces informations suggèrent qu'un grand nombre d'espèces d'oiseaux marins, des plus pélagiques aux plus côtiers, arrivent en centre de soins à cause d'une activité humaine ou de sa conséquence (pollution, objets abandonnés...). Toutefois, les différentes familles, selon leur biologie et leur écologie ne semblent pas impactées par les mêmes activités.

Ainsi les activités de pêche toucheraient principalement les fous de Bassan et dans une moindre mesure de nombreuses espèces telles que les laridés, les alcidés et les cormorans... De la même manière, les hydrocarbures (même en dehors de période de marées noires) affectent la quasi-totalité des espèces présentes mais surtout les alcidés, qui passent beaucoup de temps posés sur l'eau, et sont présents en grand nombre en période hivernale.
Cette première phase de compilation des données a fournie des résultats très encourageants, et sera poursuivie à la LPO.

Téléchargez le rapport.

bandeau logos

                                                                              "INVESTIR DANS NOTRE FUTUR COMMUN"

Partager