RNN de Moëze-Oléron

Espace remarquable du fait d’une mosaïque d’habitats côtiers, la réserve naturelle offre gîte et couvert pour de nombreuses espèces.

Domaine maritime, vasière, lagunes, marais doux, prairies humides, dunes, etc, l’ensemble accueille une biodiversité singulière et constitue un écosystème fonctionnel et essentiel, notamment pour les oiseaux migrateurs.

Terre et mer de migrateurs

La LPO gère la réserve naturelle nationale de Moëze-Oléron sur près de 6500 hectares, depuis 1986. Situé le long de la voie de migration Est-Atlantique, le site accueille de nombreux migrateurs, de passage ou en stationnement. A titre d’exemple, plus de 100 000 oiseaux d’eau hivernent chaque année.

A l’interface entre terre et mer, la réserve naturelle assure une connexion entre les eaux salée et le bassin versant du Marais de Brouage, attestée par la présence de l’Anguille d’Europe, espèce fortement menacée.

Réfugiés climatiques

La montée du niveau des océans, l’augmentation des températures des masses d’eau, la saturation des eaux en dioxyde de carbone provoquent une érosion du littoral de la réserve naturelle depuis 2000. Par conséquent, la mosaïque d’habitats naturels est menacée ; la richesse biologique des secteurs doux risquent de se dégrader, voire disparaître.

Erosion de la digue du littoral

LPO - RNN Moëze-Oléron

Un chainon de l’aménagement des territoires

Au XXIe siècle, la prise de conscience de l’érosion de la biodiversité place de fait les espaces naturels protégés comme des atouts de développement des territoires. L’action de la réserve naturelle s’articule autour de 3 thèmes : protéger, gérer et sensibiliser et s’inscrit dans le sens du « bien commun ».

Animation de la réserve naturelle auprès des scolaires.

LPO - RNN Moëze-Oléron

Pour en savoir plus :

dernière mise à jour : 6 octobre 2021