Suisse : Transposition d’un milieu de rocaille

Mobilisation citoyenne
Partager :

La gare de Zurich afin de faire face aux besoins de transport public a été élargie de 4 voies. Cependant, la zone adjacente à la gare déjà existante, était classée en zone naturelle sensible et accueillait des espèces d’insectes et de reptiles en danger d’extinction. La loi suisse interdisant la destruction de ces habitats sans remplacement, le toit des futures plates-formes de Zurich a été utilisé afin d’éviter la destruction de ce biotope de milieu de rocaille. Pour cela, les terres au sol ont été excavées et aménagées sur les toits. Cette utilisation du substrat local a donc permis la reconstitution d’un biotope en voie de disparition.

La création de modes de liaison créant une connexion verticale (piliers entourés de pierres et des clôtures végétalisées) ainsi que de petit écosystème similaire interconnecté au sol a permis la recolonisation des toitures végétalisées par les reptiles et insectes présents avant le début des travaux.

Architecte : Knapkiewicz & Fickert AG
Maître d’œuvre : Preisig AG Zurich pour ARGE Brunner Erben AG/ J. Meyer Stahl & Metall AG en 2002
Membrane : Sarnafil
Substrat : gravier composé de sable et de glaise, gravier mixé avec de la matière organique et du terreau RICOTER pour les jardins sur toiture

Année de réalisation : 2002