Abbaye de Beauport

Mobilisation citoyenne
Partager :

Une restauration de bâtiment historique prenant en compte la protection de la faune

L’Abbaye de Beauport, fondée en 1202, appartient au Conservatoire du littoral depuis 1993. Depuis cette date, l’AGRAB (Association pour la Gestion et la Restauration de l’Abbaye de Beauport) met en oeuvre la restauration de l’Abbaye en y incluant un fort volet biodiversité.

Le rapport de force entre, d’un côté la mise en valeur d’un patrimoine bâti et la nécessaire protection du patrimoine naturel exceptionnel du site de l’autre, pourrait sembler en défaveur de la nature. L’AGRAB a malgré tout réussi à établir un excellent équilibre entre les deux en conciliant des contraintes techniques, esthétiques et financières.

Outre les aménagements paysagers et écologiques des abords du bâtiment, de nombreuses cavités-nichoirs ont été réservées dans les murs de l’Abbaye et les combles ont été aménagés de façon à accueillir un maximum d’espèces. À noter un astucieux vitrail sur charnière permettant aux hirondelles de faire des allers-retours entre leur nid à l’intérieur du monument et l’extérieur.

A l’occasion de la rénovation de la toiture (250 m²) et des charpentes, des aménagements pour la faune ailée ont été pensés. La jonction intérieure entre le mur et la toiture a été équipée de nichoirs à martinets, invisibles depuis l’extérieur. Une véritable colonie de martinets peut désormais s’y installer de manière confortable. Un nichoir à effraie des clochers a été placé dans les combles, derrière le mur, de façon à ce que seule une discrète ouverture serve d’entrée. De nombreuses ouvertures dans la toiture servent de lieu de passage pour les chauves-souris qui trouvent dans ces larges combles un abri idéal.

Ce résultat exceptionnel mêlant protection de la faune et rénovation de bâtiment historique a été rendu possible grâce au travail d’une équipe pluridisciplinaire. La capacité d’écoute des différents acteurs du chantier a permis de penser ces aménagements pour la faune dès la phase de planification. La simplicité de réalisation et d’intégration dans tout type de bâtiment est également un gage de succès qui contribue à la protection de la biodiversité.