Ferme de Champier

Mobilisation citoyenne

Serge Didier et Claude Roche se sont installés en 1991 dans une ferme de 19 hectares sur les premières pentes dominant la plaine du Forez

Pâturage des brebis © Anais Sève-Minnaert - LPO AURA

« Convertis en agriculture biologique depuis la fin des années 90, puis en biodynamie, nous transformons en yaourts et fromages le lait de nos 6 vaches, 30 chèvres et 30 brebis laitières. Nous produisons de la farine à partir de la récolte de notre seigle, blé, sarrasin et la transformons en partie en pâtes fraiches. Nous produisons également de l’huile ainsi que de l’isolant avec le chanvre.

L’exploitation combine donc quelques surfaces de cultures, des prairies temporaires en mélange, des luzernes et des prairies permanentes. Une retenue collinaire nous permet d’assurer l’irrigation d’une partie de nos parcelles.

Nous avons toujours à cœur de préserver autant que possible les haies et les arbres sur la ferme et nous avons entrepris de planter une centaine d’arbres fruitiers en alignement dans certaines de nos parcelles. Notre travail tient à préserver au maximum la vie du sol pour compenser les difficultés que nous pouvons rencontrer avec nos terrains séchants dans un contexte de changement climatique qui s’accélère. »

 Après avoir accueilli ces dernières années, une Nuit de la chouette et une Nuit de la Chauve-souris animées par la LPO, nous avons également pu bénéficier d’un programme de pose de nichoirs sur la ferme. En 2020, nous avons reçu Anaïs (Stagiaire en Master d’écologie) qui a pu réaliser un diagnostic de la biodiversité sur notre ferme. Nous avons pu alors découvrir une plante très rare à l’échelle du département, l’Hélianthème à Gouttes. Nous avons aussi découvert que nos haies étaient fréquentées par le Tarier pâtre ou encore la Pie-grièche écorcheur, mais le plus marquant reste l’observation de l’Œdicnème criard qui cohabite avec les moutons sur des parcours à la végétation rase. 

Nous sommes en train d’envisager la transmission de notre ferme mais pour autant, nous sommes intéressés pour poursuivre les actions avec la LPO et, en accueillant une formation des salariés LPO sur le thème de l’arbre et de la haie assurée par la Mission Haies Auvergne Rhône-Alpes, de nouvelles idées d’aménagements ont pu émerger et ils seront certainement l’occasion de réalisations futures avec la LPO.

Notre ferme s’est toujours voulue un lieu d’accueil et ouverte sur le monde et la société (woofing, marché à la ferme, soirées culturelles…). Aussi, l’échange avec des naturalistes passionnés entre dans cet esprit de partager et de découvrir, tout en nous permettant de nous réinterroger sur nos pratiques et la place que l’on peut laisser au vivant sauvage qui nous entoure.

 Propos recueillis par Emmanuel Véricel de la LPO AURA – DT Loire