Mésange bleue ou charbonnière, accenteur mouchet, pinson des arbres, voici quelques-unes des 130 espèces qui sont recensées chaque année par des observateurs amateurs, dans le cadre du comptage national des oiseaux des jardins. Pour la quatrième édition, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) invitent les citoyens à compter les visiteurs ailés de leurs jardins durant 1 heure les 28 & 29 mai.

Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) - Crédit photo : Fabrice CrosetRougequeue noir (Phoenicurus ochruros) - Crédit photo : Fabrice Croset

Depuis maintenant quatre ans, à la faveur de cette enquête participative, petits et grands peuvent en apprendre plus et découvrir l’importante diversité d’oiseaux qui nous côtoient et qui sont parfois menacés.

En quelques chiffres

Depuis son lancement en 2013[1], le comptage de fin mai rassemble de plus en plus de jardins participants: de 746 en 2013 à 924 en 2015. L’année dernière, plus de 22 700 oiseaux ont été observés. C’est, comme chaque année, le moineau domestique qui a été observé en plus grand nombre, avec en moyenne 4 individus par jardins. Le merle noir est l’espèce qui a été observée le plus fréquemment, car il était présent dans 81% des jardins participants, avec en moyenne 2 individus par jardin. D’autres espèces que l’on pense pourtant communes, se sont faites plus discrètes. C’est le cas du Rougegorge familier et du Chardonneret élégant, qui ont été observés dans moins d’1/3 des jardins en mai 2015. D’après les résultats des derniers comptages de mai, certaines espèces semblent de moins en moins fréquemment observées dans les jardins. C’est par exemple le cas de la Sittelle torchepot, qui n’est observée plus que dans 8% des jardins contre 13% en 2013.

Pourquoi un tel recensement ?

Après quatre ans de collectes par l’Observatoire, le Muséum lance la première réalisation d’une thèse s’intéressant au lien qu’entretiennent les oiseaux avec les jardins. Certaines questions que se posent les scientifiques y trouveront peut-être une réponse : quand et pourquoi les oiseaux visitent les jardins ? Pourquoi les migrateurs reviennent plus tôt quand le printemps est précoce, comment les aménagements urbains agissent sur la capacité des oiseaux à vivre en ville.

Et pour répondre à toutes ces questions, la contribution de tous, scientifiques ou amateurs de nature est de mise ! A la ville ou à la campagne, experts ou amateurs, seul ou en famille, tout le monde peut et doit prendre part à ce recensement.

Comment participer ?

  • Choisir un jour d’observation : samedi 28 ou dimanche 29 mai et un créneau horaire d’une heure, idéalement en fin de matinée.
  • Opter pour un lieu d’observation. Un jardin privé ou un parc public, à la ville ou à la campagne. Un balcon peut également servir de lieu de comptage s’il est aménagé pour accueillir les oiseaux.
  • Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui fréquentent le jardin. Une fiche d’aide a été éditée et mise à la disposition des participants. Ils y retrouveront les principales espèces pouvant être observées durant le comptage.
  • Transmettre les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr.

[1]Rappelons que cette opération existait avant 2013, baptisée « enquête patrimoniale des Refuges LPO, organisée depuis 2010 tous les 2 ans et destinée aux seuls propriétaires de refuges LPO. Depuis 2013, elle est annuelle, ouverte à tous et organisée par l’Observatoire des oiseaux des jardins !

Plus d'informations

Téléchargez le communiqué de presse

Plus de renseignements sur : www.oiseauxdesjardins.fr

Découvrez également d’autres observatoires de la biodiversité sur vigienature.mnhn.fr.

Cette opération est menée avec le soutien financier de Cemex et du Crédit Mutuel.

Contacts presse

LPO France

Marjorie POITEVIN / Animatrice du programme / marjorie.poitevin@lpo.fr / 06.95.02.06.91

Carine BREMOND / Attachée de presse / carine.bremond@lpo.fr / 06 34 12 50 69

Muséum national d’Histoire naturelle

Flore GOLDHABER – 01 40 79 38 00 / Samya RAMDANE – 01 40 79 54 40 / presse@mnhn.fr

Partager