L'UE doit adopter très prochainement le nouveau budget pour la Politique Agricole Commune (PAC). La LPO et BirdLife International se félicite de la prise de position du Président de la République François Hollande pour que ce budget conditionne les aides aux agriculteurs à de véritables efforts en faveur de la protection de la nature.

Pour une Politique Agricole Commune respectueuse de la nature et des HommesSi la LPO reconnait volontiers que les politiques précédentes ont permis à l'Europe de favoriser son auto-suffisance alimentaire, elle constate aussi que la démarche s'est faite au détriment de la nature, de la biodiversité, de l'eau et des sols. En 40 ans, la biodiversité et les services écologiques qu'elle fournit ont régressé partout dans le monde, et singulièrement dans les espaces agricoles européens.

La LPO et BirdLife International proposent entre autres de fixer des critères d'éco-conditionnalité déterminant le versement des subventions selon des critères éco-responsables.

  • 50% des fonds de la PAC devraient être alloués au Développement rural, source de bénéfices pour les citoyens en termes d'environnement, d'emploi, d'innovation et d'attractivité des zones rurales.
  • La moitié des fonds dédiés au Développement rural devrait être fléchés en faveur d'une politique environnementale
  • 30% des paiements directs devraient être consacrés à un ensemble de mesures significatives de verdissement des pratiques agricoles au sein des exploitations.

De telles réformes doivent permettre de garantir une PAC qui offre une meilleure rentabilité économique dans le temps et un acceptation sociale plus forte en cette période de crise financière à l'heure où les citoyens européens attendent que chaque euro soit dépensé à bon escient.

Lors de son intervention devant le Parlement européen du 5 février, François Hollande a déclaré son soutien au verdissement des aides directes et au second pilier de la Politique Agricole Commune (PAC). Une prise de position que la LPO et BirdLife International saluent dans la mesure ou elle répond aux attentes formulées.

La LPO et BirdLife International espérent que ce positionnement reste ferme dans les négociations à venir.

Document

Télécharger le document en PDF (72 Ko)

Voir aussi : Conseil Européen : la pétition LPO pour le verdissement de la PAC recueille plus de 14 000 signatures

Contact

LPO : Patrick LADIESSE
Attaché de presse
Tél : 06 34 12 50 69

Partager