Chaque année en Charente-Maritime, des cigognes blanches nichent sur des pylônes électriques à haute et très haute tension. Ceux-ci constituent des supports attractifs pour ces espèces protégées.

"Corbeille" aménagée accueillant un nid de Cigogne blanche"Corbeille" aménagée accueillant un nid de Cigogne blancheLa proximité des nids avec les lignes aériennes et les activités des cigognes autour de celles-ci peuvent présenter un risque de collision pour les oiseaux, et ont parfois des conséquences sur la sécurité d'alimentation électrique (risque de courts-circuits). RTE (Réseau de Transport d’Électricité) et la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) ont expérimenté le déplacement d’un nid, afin de préserver aussi bien l’infrastructure que l’environnement des cigognes. Une initiative qui a porté ses fruits, puisque trois cigogneaux sont nés et se sont envolés en juillet.

Une corbeille pour accueillir un nid de cigognes

Afin de préserver aussi bien l’infrastructure que l’environnement des cigognes, RTE a procédé, avec les conseils techniques de la LPO, en mars dernier, avant la période de nidification et dans le strict respect de la réglementation, à la pose d’un nichoir artificiel sur la partie supérieure d’un pylône de la ligne à 225 000 Volts reliant la Rochelle à Angoulême. Les lignards (spécialistes de RTE, habilités à ascensionner les pylônes en toute sécurité) ont dans un premier temps installé cette plateforme sur le bras du pylône, pour ensuite y transférer le nid. En complément, un anémomètre, dispositif permettant d’éviter une reconstruction du nid, a été mis en place à l’emplacement initial de celui-ci.

Une opération qui a porté ses fruits avec la naissance de trois cigogneaux

La démarche a été couronnée de succès, puisque le couple de cigognes a adopté cette nouvelle installation et la couvaison a eu lieu rapidement. Le nid a permis à trois cigogneaux de prendre leur envol. L’expérimentation s’avérant encourageante, RTE et la LPO ont décidé de reconduire cette opération sur une dizaine de nids à l’automne prochain, entre Saint-Agnant et Marennes.

Un partenariat engagé entre RTE et la LPO

Les actions mises en place cette année s'inscrivent dans le cadre d'une convention de partenariat signée en 2011 entre RTE et la LPO en Charente-Maritime. L’expertise de chacun permet d’apporter les connaissances « avifaune » et les solutions techniques, qui favoriseront la sauvegarde d’une espèce protégée.

La Charente-Maritime, un département majeur pour la Cigogne blanche

De retour en Charente-Maritime en 1978, la Cigogne blanche a entamé une recolonisation progressive du département, qui est, après le Haut-Rhin, le deuxième en France accueillant cette espèce en nombre de couples nicheurs et le département le plus productif en termes de jeunes à l’envol. Au printemps 2011, la Charente-Maritime a abrité 320 couples nicheurs, qui ont permis l’envol de près de 780 cigogneaux. Cette même année, 37 nids étaient comptabilisés sur des ouvrages à haute tension.

RTE, responsable du Réseau de Transport d’Electricité

RTE est le responsable du réseau de transport d’électricité français. Opérateur du service public, il a pour mission l’exploitation, la maintenance et le développement du réseau à haute et très haute tension. Il est garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité (ERDF et les entreprises locales de distribution) ou industriels directement raccordés au réseau de transport. Dans l’Ouest, RTE s’étend en Bretagne, en Pays-de-la-Loire, en Poitou-Charentes et en région Centre et emploie environ 1 000 personnes réparties sur tout le territoire. Le réseau de l’Ouest représente 17 400 km de lignes à haute et très haute tension.

1912-2012 : Centenaire LPO, 100 ans d'actions pour la nature !

Fondée en 1912 et forte de 45 000 adhérents et de 5 000 bénévoles actifs, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, association reconnue d'utilité publique, agit au quotidien pour la sauvegarde de la biodiversité, à travers 3 grandes missions :

La protection des espèces : la LPO est impliquée dans 13 plans nationaux d'action en faveur des oiseaux parmi les plus menacés de France (Outarde canepetière, Râle des genêts...), anime et participe à de nombreuses enquêtes nationales, gère 7 centres de sauvegarde...

Conservation des espaces : avec son réseau d'associations locales, la LPO est l'un des principaux gestionnaires d'espaces naturels de France. Elle gère 10 réserves naturelles nationales, 7 réserves naturelles régionales et est propriétaire de 1 695 hectares.

Éducation et sensibilisation : la LPO propose chaque année en France plus de 5 000 animations pédagogiques... La LPO est le représentant officiel en France de BirdLife International, alliance mondiale agissant pour la protection des oiseaux.

Contacts

Contact presse RTE :

Caroline Brigant – Tél. : 02 40 67 45 70 & 06 62 26 83 67 – caroline.brigant@rte-france.com

Contact LPO :

Nicolas Gendre – Tél : 06.86.77.22.06 - nicolas.gendre@lpo.fr

Partager