Le lundi 19 novembre, la LPO a adressé au président de la République les 14 267 signatures recueillies en moins d'un mois par sa pétition pour une Politique Agricole Commune (PAC) soucieuse de la nature et de l'être humain. A la veille du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement les 22 et 23 novembre, l'association espère ainsi faire entendre la voix des citoyens dans le débat européen.

Pour une Politique Agricole Commune respectueuse de la nature et des HommesDans cette période d'austérité, il est essentiel que les milliards d'euros du budget européen apportent une réelle contribution au mieux-être des peuples. Lors du Sommet Européen des 22 et 23 novembre prochain, il est impératif de protéger et renforcer les dépenses qui contribuent à l'intérêt général, comme celles du Fonds de Développement Rural, qui aident les agriculteurs à protéger la nature, adapter leurs exploitations et dynamiser l'économie rurale.

Les coupes budgétaires devraient concerner les budgets qui ne procurent pas de bénéfices aux populations, comme les paiements directs de la PAC, qui n'exigent aujourd'hui presque rien des agriculteurs en retour des aides consenties, et favorisent une agriculture intensive, peu soucieuse de la nature et de la santé humaine. Le budget européen doit créer une croissance durable, à travers un soutien aux emplois verts. Il doit aussi aider à lutter contre le changement climatique en soutenant la transition vers une économie sobre en carbone.

Pour engager l'Europe dans une économie durable et prospère, le Conseil Européen devrait notamment soutenir :

  • une Politique Agricole Commune durable : 50% des fonds du Développement Rural (pilier 2) devraient être consacrés à l'environnement et 30% des paiements directs (pilier 1) devraient soutenir un verdissement significatif des pratiques agricoles ;
  • une politique de cohésion au service des transitions écologiques et énergétiques, dont 20% pour créer des incitations concrètes aux investissements dans une économie sobre en carbone et innovante ;
  • une augmentation du budget LIFE pour qu'il atteigne 1% du budget de l'UE ;
  • une politique extérieure qui permette à l'UE de respecter ses engagements internationaux en faveur de la biodiversité, du climat et du développement.

En espérant que le message soit entendu !

Retrouvez la pétition LPO (hébergée par avaaz.org)

Contacts :

Patrick Ladiesse
Attaché de presse LPO
Tél. : 06 34 12 50 69

Partager