Les coordinateurs du comptage annuel des oiseaux d’eau se sont réunis à Tunis pour échanger sur les bénéfices de cette collaboration.

Visite de la retenue du barrage de Khairat, 5e atelier Régional du ROEM à Tunis - Crédit photo : Hichem AzafzafVisite de la retenue du barrage de Khairat, 5e atelier Régional du ROEM à Tunis - Crédit photo : Hichem Azafzaf

Retour sur l'atelier

Du 15 au 17 septembre 2017 l’atelier du Réseau « Oiseaux d’Eau Méditerranée » (ROEM) s’est déroulé à Tunis. Organisé  par l’Association « Les Amis des Oiseaux » (AAO/BirdLife Tunisie) et l’Institut Scientifique « Tour du Valat » (TdV) ce moment d’échanges a réuni l’ensemble des coordinateurs du comptage annuel des oiseaux d’eau qui a lieu mi-janvier. Ainsi les coordinateurs des pays du Maghreb, d’Egypte, de la France, d’Espagne, d’Italie, de la Grèce, de la Macédoine et de la Turquie étaient présents. Chaque représentant national a pu présenter les particularités de la coordination dans son pays. Deux représentants de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) de France, un chargé de mission de Wetlands International (WI) et un représentant de la Direction Générale des Forêts Tunisie (DGF) ont également participé à l’atelier.

Cette rencontre a permis de partager les expériences, les données, les études à l’échelle méditerranéenne issues des publications et d’échanger sur le développement de projets de conservation d’espèces.

Historique et contexte de la création du ROEM

Ce réseau a démarré en 2012, lors de la 5e session de Réunion des Parties de l’AEWA , suite à l’engagement du Ministère Français à soutenir les pays Africains pour l’amélioration de leurs connaissances sur les populations des oiseaux d’eau. Un premier atelier de réflexion a donc eu lieu en Algérie en 2013 avec la participation des coordinateurs nationaux des 5 pays nord-africains (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye et Egypte), de la France (TdV, ONCFS et Ministère de l’Environnement Français) ainsi que des points focaux de l’AEWA.

Ayant des objectifs clairs et mesurables, notamment l’amélioration de  la qualité, de la couverture et de la fréquence des dénombrements des oiseaux d’eau en Méditerranée ; le renforcement des capacités nationales et régionales de collecte, de traitement, d’interprétation et de publication des données scientifiques pertinentes sur les oiseaux d’eau ; etc. les partenaires de ce réseau ont développé des méthodes et outils de travail qui leur ont déjà permis d’atteindre leurs objectifs au niveau de la sous-région Afrique du Nord.

Désormais, les nouveaux objectifs du ROEM sont d’assurer la durabilité des acquis d’une part et de tisser des liens avec d’autres pays et régions en Méditerranée d’autre part. Ces collaborations devront veiller à la ce que les approches développées soient applicables et bénéfiques pour les nouveaux partenaires.

 Plus d'informations

 http://www.medwaterbirds.net/

Partager