Une bonne nouvelle pour ces nettoyeurs de la nature !

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) - Crédit photo : Florian Veau / LPO ArdècheVautour percnoptère (Neophron percnopterus) - Crédit photo : Florian Veau / LPO Ardèche

La France accueille environ 90 couples dont au moins une vingtaine dans le sud-est du pays. Grâce aux efforts initiés par la LPO puis soutenus et développés par le Syndicat Mixte de Gestion des Gorges de l'Ardèche (SGGA), gestionnaire de la Réserve naturelle nationale des Gorges de l'Ardèche, plusieurs couples sont de nouveau présents sur la réserve depuis 2004.

Jeune Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), photo réalisée lors du baguage - Crédit photo : LPO Rhône-AlpesJeune Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), photo réalisée lors du baguage - Crédit photo : LPO Rhône-AlpesCette année 4 couples étaient présents et 2 ont élevé chacun un jeune. Une année record à tous les niveaux puisqu’il y a eu au total, seulement 4 reproductions entre 2004 et 2015 ! Ces 2 jeunes ont été bagués en juillet par Florian Veau avec l'aide du CREPS Rhône-Alpes, à l’âge d’environ 50 jours dans le cadre du programme de baguage au nid des jeunes percnoptères conduit sous la responsabilité d’Erick Kobierzycki en charge du programme personnel de baguage et validé par le Centre de Recherche sur la Biologie des Populations d'Oiseaux (CRBPO-MNHN).

Les Vautours percnoptères sont des oiseaux charognards. Ils ont un rôle sanitaire très important dans la nature. Et pour cause, ce sont de véritables équarrisseurs naturels en nettoyant les pâturages des cadavres de bétails. Ils rendent service aux éleveurs et évitent ainsi la propagation de maladies contagieuses ou la pollution bactériologique des nappes phréatiques par l'intermédiaire des eaux de ruissellements.

Le Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche qui gère avec la commune de Montselgues, une placette d'équarrissage, a estimé en 2014 que l'équarrissage naturel (58 dépôts de cadavres : 2 tonnes) a permis d'éviter au minimum 4 328 km de déplacement ce qui représente 865 litres de gasoil et 2 658 kg de CO2 (Méthode Ministère chargé de l'écologie) !

La LPO espère qu’elle pourra avoir la chance d’observer ces 2 jeunes à leur retour de migration au printemps prochain !

Plus d’informations

En savoir plus sur l’espèce

Pour être au cœur des actions LPO, inscrivez-vous à la photo de la semaine

Partager