Par une lettre adressée ce vendredi 10 février au ministère de l'Ecologie, la LPO demande à la ministre Nathalie Kosciusko Morizet d'écrire à l'ensemble des préfets de France pour qu'ils ferment définitivement la chasse aux oiseaux migrateurs.

Bernache en vol. Photo Cecile Rousse.Bernache en vol. Photo Cecile Rousse.Devant le nombre de plus en plus important d'animaux et d'oiseaux retrouvés morts ou affaiblis, la LPO demande une fermeture définitive de la chasse jusqu'au 20 fevrier des oiseaux migrateurs comme les becasses, oies, vanneaux, grives, merles, pigeons ramiers ...

"Madame la Ministre,

La France connaît une période de froid avec gel prolongé exceptionnelle qui affecte les animaux sauvages, au premier rang desquels les oiseaux.

Les météorologistes prévoient que cette vague de froid va se prolonger jusqu’à la fin février. Par ailleurs, les bulletins de la cellule nationale « gel prolongé » de l’ONCFS font état de populations de bécasses et de turdidés fortement affaiblis avec des distances de fuite de quelques mètres, avec des concentrations inhabituelles vers des abris naturels (haies, vergers, vallées…).

Beaucoup de témoignages venant de toute la France nous relatent des oiseaux trouvés morts le long des routes, dans les bois ou dans les étangs, de collisions inhabituelles d’oiseaux épuisés… qui concernent tant les espèces protégées (aigrettes, flamants roses…) que les espèces gibier (bécasses, vanneaux, chevaliers, pluviers, grives et merles…).

En conséquence, j’ai l’honneur de vous demander d’écrire à tous les préfets de France pour qu’ils ferment définitivement la chasse aux oiseaux migrateurs jusqu’au 20 février prochain en raison de ce gel prolongé qui dure depuis 10 jours maintenant, pour ne pas ajouter à une cause naturelle des prélèvements cynégétiques excessifs.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos sentiments distingués et cordiaux.

Allain BOUGRAIN DUBOURG
Président"

Le courrier au format PDF .

Partager